Labé : il tente de voler dans une mosquée et échappe de justesse à une vindicte populaire, à Poréko

Dans la journée d’hier vendredi 20 janvier 2023, c’est un  présumé voleur de moto qui a été interpellé à la mosquée de Poreko, un quartier relevant de la commune urbaine de Labé.

Visiblement très remontés, les citoyens de ce quartier ont voulu lyncher le présumé  voleur. Il a fallu l’intervention du président du conseil de quartier et de la police pour éviter le pire. Interrogé, le présumé malfrat qui dit être originaire de la sous-préfecture de Garambé a reconnu les faits qui lui sont reprochés. 

« J’étais parti en compagnie de deux autres jeunes dans ce quartier périphérique de la commune urbaine de Labé. Au moment de la prière du vendredi, nous sommes rentrés dans la mosquée. Quand ils ont fini la 2eme raqat,  je suis sorti avec mes deux amis. J’ai essayé de dérober une moto Apache et c’est entre-temps qu’un jeune m’a aperçu et a crié au voleur. Immédiatement, j’ai tenté de m’enfuir avant d’être rattrapé par ce jeune. Je reconnais être un voleur mais si mes deux amis m’avaient dit clairement qu’ils ont opéré hier jeudi dans ledit quartier, je déclinerais cette opération »,  a expliqué ce présumé malfrat. 

De son côté, le président du conseil de quartier, principale victime dans cette affaire, est revenu sur le déroulement des faits. 

« Ce malfrat a profité de cette prière du vendredi pour s’introduire dans la mosquée. Il a donc abandonné la prière au moment de la deuxième raqat. Vu que j’avais stationné ma moto  à  l’intérieur de la mosquée, le malfrat a pris le soin de débrancher les fils et tenter de s’échapper avec ma moto. Heureusement qu’un jeune du quartier le pourchassait à bord d’une moto et il a réussi finalement à le maîtriser. J’ai donc procédé à une sensibilisation de mes citoyens pour qu’il ait la vie sauve.  Il a donc fourni le nom de ses collègues malfrats et même des mécaniciens ont l’habitude de revendre ces motos volées. Les agents du commissariat central de police étaient venus le récupérer mais ils ont retroussé chemin vu la vive tension qui était sur les lieux. Après avoir sensibilisé mes citoyens, je pense qu’ils vont pouvoir le faire sortir sans être inquiétés », nous confie Ibrahima Sory Diallo. 

Aux dernières nouvelles, le présumé malfrat a été extirpé des mains de cette foule en colère et conduit dans les  locaux du commissariat central de police de labé.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.