Labé (Kalan) : un enseignant mis aux arrêts pour avoir violé son élève de 13 ans

Print Friendly, PDF & Email

Incroyable mais vrai. Cet acte ignoble s’est produit dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 juin 2021.  D’après nos informations, l’incriminé dans cette affaire n’est rien d’autre que l’un des instituteurs à l’école primaire de Kalan, dans la préfecture de Labé. Il s’agit d’Abdoulaye Diallo, enseignant en 6ème année. Il est accusé d’avoir abusé d’une de ses élèves de 13 ans. Joint au téléphone, le maire de cette  commune rurale  nous confie que l’accusé a reconnu les faits qui lui sont reprochés, avant de préciser qu’actuellement  il est en détention au commissariat central de police de Labé. 

« C’est le dimanche passé que le président du district m’a appelé pour m’informer que le chef secteur est venu avec une fille âgée d’environ 13 ans, élève en 6ème année. Il était avec les parents de la fille qui m’ont dit avoir perdu de vue leur fille dans la nuit de samedi à dimanche, de 20 heures à 4 heures du matin. Ils lui ont demandé où elle se trouvait, elle a répondu qu’elle était avec son maître qui l’enseigne à l’école. De mon côté, j’ai informé le sous-préfet. Ensemble, nous avons demandé à la fille ce qui s’est passé. Elle a reconnu les faits. Nous avons aussitôt informé le DSE pour lui relater les faits. Il est ensuite parti chercher le mis en cause. Celui-ci a dit sans ambages qu’il était avec la fille de 20 heures à 4 heures du matin. Nous lui avons demandé s’il a eu des rapports sexuels avec la fille, il a répondu oui. Directement, nous nous sommes rendus à la préfecture et les autorités ont informé le commissaire central de police. Ils nous ont instruits d’envoyer le mis en cause. Et c’est ce qui fut fait et nous l’avons mis à la disposition du commissaire central de police. Présentement, il est détenu là-bas. A notre retour, nous avons mis la fille à la disposition du chef secteur et de ses parents. Nous leur avons demandé de l’emmener à la police pour qu’elle soit envoyée à l’hôpital pour voir si la fille n’a pas eu de problèmes. Et si tel est le cas, que nous puissions nous occuper d’elle », explique  Elhadj Abdoulaye Baldé.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.