Labé: la cellule de communication du PM soupçonnée d’avoir détourné 18 millions sur les 25 millions offerts à la presse locale par Mohamed Béavogui (source)

Print Friendly, PDF & Email

Tout est parti d’un point de presse animé le samedi 11 juin 2022, par le Premier ministre Mohamed Béavogui dans la salle de conférence du gouvernorat de Labé. Suite à une enquête menée par la rédaction locale de votre quotidien en ligne et d’après des informations reçues auprès des sources proches du gouvernorat de la région, le chef du gouvernement avait décaissé la somme de 25 millions de francs guinéens pour la presse locale.

Mais fort malheureusement, les journalistes, au nombre de 23, qui étaient présents à ce point de presse, n’ont reçu que 250.000 francs guinéens chacun. Ce qui laisse les journalistes perplexes et ils se posent des questions par rapport à la destination des 18 millions restants. Et les suspicions vont vers la cellule de communication du Premier ministre. Les 25 millions auraient été remis par le gouverneur de région, le colonel Robert Soumah, sur instruction du Premier ministre. Sur les 25 millions qui ont été remis à cette équipe (membres de la cellule de communication du Premier ministre ndlr), seulement sept millions 7.000.000 Gnf avaient été partagés aux journalistes. Pour être plus précis, les 23 journalistes qui ont couvert ce point de presse n’ont reçu chacun que 250.000 Gnf. Cet argent a été d’ailleurs partagé par Idrissa Sampiring Diallo.
« D’abord dans la salle, dans les échanges, il y a Isidore Tounkarata qui a dit que nous, c’est Sampiring que nous connaissons parmi nous, nous allons lui remettre l’argent. J’ai rétorqué alors dites nous combien chacun aura combien avant de me donner l’argent. Du coup, entre eux là-bas, ils se sont entretenus. Après, ils ont dit que le Premier ministre a prévu 250 mille Gnf pour chacun. La femme qui était parmi eux (Saran ndlr) est venue avec la photocopie de la liste des journalistes pour me la remettre. Sur cette liste, il y avait 25 journalistes inscrits. Après, on a envoyé un document et on m’a demandé de signer que j’ai reçu l’argent. J’ai demandé combien dois-je écrire ? Elle m’a dit d’écrire 7 millions. Après la conférence de presse, nous sommes allés ensemble jusqu’au bureau de la secrétaire particulière du gouverneur, où je me suis limité. Elle est rentrée dans le bureau du gouverneur, elle est sortie du bureau avec de l’argent qui était dans un sachet plastique. Elle m’a remis le montant, je me suis retourné à la salle de conférence, j’ai distribué les 7 millions. Après, elle m’a dit toi Sampiring et deux autres journalistes, nous avons retiré votre nom sur la liste, il s’agit de Aïssatou Zawiya de Mosaiqueguinne et Souleymane Diallo de Guineenews. Donc, vous trois, contrairement aux autres, vous aurez 500 mille Gnf », affirme Idrissa Sampiring Diallo.
Joint au téléphone, Aboubacar Camara de la cellule de communication de la Primature, histoire de vérifier la véracité du décaissement des 25 millions, a confirmé l’information avant de tenter de se justifier en ces termes: « Ce que je pourrai vous dire, il n’y pas eu un sou détourné dans ce qui a été proposé. Deuxièmement, les 25 millions, ce ne pas l’argent qui a été pris destiné à la presse de Labé. C’est l’argent qui a été pris mis à la disposition du service de la cellule de la communication de la primature et du gouvernement pour faire face à l’activité. Ça veut pas dire que c’était l’argent à remettre intégralement aux responsables (presse locale ndlr). C’est dans ça qu’il a été trouvé un certain montant pour les journalistes qui ont participe à la conférence de presse. J’avais même dit aux collègues que c’est pas un paiement de quoi que ce soit, c’est des frais de transport. A N’Zérékoré, on avait demandé 20 millions, on a remis aux collègues 200 mille chacun. À Kankan, il n’y a rien eu puisqu’il n’y a pas eu de conférence de presse. C’est l’équipe de la communication qui a demandé à ce qu’on lui mette un montant de 25 millions à sa disposition, ça veut pas dire que cet argent c’est à distribuer aux journalistes », se défend Aboubacar Camara.
Dans un point de presse qu’il a animé ce lundi 13 juin, le gouverneur de la région de Labé a confié que le Premier ministre avait demandé de l’ argent pour la presse.
« Moi j’ai reçu les instructions du Premier ministre Mohamed Béavogui, en demandant de remettre 25 millions à sa cellule de communication pour les journalistes et c’est ce qui fut fait. J’ai demandé au Service administratif et financier (SAF) de l’engager et lui remettre les 25 millions. Maintenant en ce qui concerne la répartition, je n’étais pas dans la salle, je ne saurais me prononcer dessus. Mais je prends bonne note », a affirmé colonel Robert Soumah.

En attendant plus d’éclaircissements sur cette affaire de 25 millions de Gnf , les 23 journalistes demandent à être rétablis dans leurs droits.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé
620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.