Labé : la grève du SLECG d’Aboubacar Soumah partiellement suivie, ce lundi

Print Friendly, PDF & Email

Les cours reprennent peu à peu dans la commune urbaine de Labé. C’est du moins le constat fait ce lundi, 10 février 2020, dans des écoles publiques et privées visitées ce matin où un nombre important d’élèves suivaient les cours.

Au lycée Hoggo-M’bouro par exemple en passant par le collège Konkola, lycée Wouro, collège Thindhel et le lycée Lanssana Conté, les élèves ont massivement démarré ce lundi même si par endroits les enseignants ont brillé par leurs absence dans les salles de classes.

Rencontré au collège Konkola, Cherif Souaré élève de la 10ème  année lance un appel aux élèves et enseignants en ces termes : « Je demande aux élèves de venir, puisque c’est à cause de l’absence des élèves que les enseignants ne viennent pas. Je demande aussi aux enseignants de venir puisque nous, les élèves, même si c’est tout le monde s’absente, nous, nous devons venir. Car, c’est notre avenir qui est en jeu. L’année dernière, le taux d’admission aux examens était faible. Nous prions les enseignants de venir nous enseigner », demande–t-il.

Du coté des établissements privés, les cours semblent aller normalement ce lundi. Les élèves et encadreurs ont répondu massivement même si certains d’entre eux n’étaient pas en tenue scolaire. Quant aux établissements d’enseignements professionnels qui sont en examen, la journée d’aujourd’hui c’est dérouler sans difficultés.

« On était en évaluation et on vient juste de finir. Ici, nous ne rencontrons pas de difficultés. Le sujet n’était pas difficile et nous avons traité ce qu’on connait », nous confie Moussa Sanoh.

Rappelons tout de même que cette grève lancée depuis le 9 janvier dernier, est dans sa quatrième semaine. Mais jusqu’à présent, aucune issue favorable n’est obtenue entre le SLECG d’Aboubacar Soumah et le gouvernement.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

+224 620 44 25 83

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.