Connect with us

Societé

Labé : la responsable de la CPN de Bowounloko suspendue par le directeur préfectoral de la santé

La chargée de la consultation prénatale au centre de Santé de Bowounloko, Mme Adama Diallo a été suspendue de ses fonctions par le directeur préfectoral de la santé de Labé, Dr Mamadou Hady Diallo, pour avoir revendu des carnets de santé à une femme enceinte de 4 mois à 30 mille francs guinéens l’unité.

Cette décision de la Direction Préfectorale de la Santé (DPS) de Labé est tombée quand une femme enceinte a appelé dans l’une des émissions interactive de GPP FM Foutah pour dénoncer le mauvais comportement de l’agent chargée de la consultation prénatale (CPN) au centre de santé de Bowounloko, relevant de la commune urbaine et faisant partie des 18 centres de santé de la préfecture de Labé.

Selon Madame Mariama Diallo résidant à Thyndel, le lundi, 25 Septembre 2017, lorsqu’elle est partie au centre de santé de Bowounloko pour se faire consulter elle a été confrontée à des difficultés : « quand je suis venue à la salle d’attente, j’ai demandé où est-ce qu’il faut prendre le carnet. J’ai été dirigée vers une petite salle. Arrivée à cet endroit, la femme m’a remis le carnet de santé de couleur rouge et m’a demandé la somme de 30 000 FG pour prélever mon sang. J’ai répondu que  je n’ai pas la somme de 30 000 FG parce que pour moi, le carnet était gratuit. C’est en ce moment que la femme m’a demandé de lui donner le peu d’argent que j’avais avec moi et le lendemain revenir avec le reste de la somme avant de récupérer mon carnet. C’est pourquoi, j’ai estimé qu’elle m’a réclamé cette somme pour le prix du carnet.»

Poursuivant, la patiente ajoute que le lendemain quand elle est revenue, on lui a demandé combien elle a envoyé pour récupérer son carnet : « J’ai répondu que je n’ai que 10 000 FG. J’ai été abandonné dans la salle pendant de long moment. C’est par la suite que je suis sortie et je suis rentrée chez moi. C’est ce matin que je suis revenue avec  le reste de l’argent et j’ai été programmée à 12 heures pour aller récupérer mon carnet. Je ne suis pas la seule, car elles détiennent plusieurs autres carnet appartenant à d’autres femmes enceintes qui n’ont pas payé cette somme.»

Rencontrée sur le sujet, la mise en cause, Dr Adama Diallo, chargée de la consultation prénatale au centre de santé de Bowounloko a déclaré que si elle a vendu un carnet, c’est à une de ses voisines qui a eut des jumeaux. Mais, comme c’est un des jumeaux qui avait le carnet et qu’il fallait deux, elle s’est arrangée à lui chercher un deuxième moyennant une somme d’argent. Mais parlant de la somme de 30 000 FG dont on l’accuse, elle se défend en disant que cela est relatif à certains examens au laboratoire.

Saisi de la situation, le directeur préfectoral de la santé de Labé, Docteur Mamadou Hady Diallo a convoqué l’agent de santé pour lui demander des explications. « Mais ses arguments ne sont pas convaincants, car le carnet de santé des femmes enceintes est gratuit. Et elle a reconnu effectivement avoir  pris de l’argent des mains d’une patiente » explique le directeur préfectoral de la santé de Labé.

Plus loin, le DPS a ajouté qu’en matière de politique nationale de la santé publique, la consultation prénatale, les soins obstétricaux et la césarienne sont gratuits. « C’est pourquoi, le DPS de Labé, Dr Mamadou Hady Diallo, a pris cette décision portant suspension de Dr Adama Diallo de ses fonctions jusqu’à nouvel ordre », nous informe-t-on.

 

Tidiane Diallo, depuis Labé

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook