Labé : l’an 63 de l’indépendance nationale célébrée sous le signe de la lutte contre la Covid-19

A l’instar des autres villes du pays, la région administrative de Labé, a célébré ce samedi 2 octobre, l’an 63 de l’accession de la Guinée à l’indépendance nationale dans la joie. Dans la capitale du Foutah Djallon, c’est la place des martyres, sis au quartier Dow-Saré qui a servi de cadre à cette célébration qui a connu la présence des autorités administratives, religieuses, citoyens et curieux.

Déjà à 8 heures 30, la place de martyre sise en face du stage Elhadj Saifoulaye Bah et du palais de la Colima était pleine à craquer. Des citoyens dont la majorité étaient habillés en t-shirt flanqué de l’an 63 de l’indépendance. Après la revue des troupes par le gouverneur de région, la parole a été donnée au premier vice-maire qui, après son allocution de bienvenue, a rendu un vibrant hommage aux devanciers.

« Ce samedi 2 octobre 2021 est une date historique qui marque la 63ème année à l’accession de notre pays à indépendance. Pour y arriver, tous les blocs internes ont fait front commun en faveur du non au referendum du 28 septembre 1958. Certes le chemin n’a pas été facile mais ce pendant, beaucoup d’acquits ont été réalisés grâce à l’unité et la cohésion nationale », rappel Mamadou Aliou Sampiring Diallo.

De son côté, le préfet de Labé, le Colonel Silviane Seny Lama, a rappelé que cette année, le 2 octobre est célébré doublement, dont le second point est la prise du pouvoir du 5 septembre, un acte qu’il n’a pas manqué de justifier.

« Le 2 octobre de cette année est marqué par deux évènements majeurs qui sont la pandémie du coronavirus. Cette pandémie a fait beaucoup de victimes chez-nous et ailleurs et il n’a pas de remède encore. Pour être à l’abri, nous devons respect les mesures barrières et se faire vacciner. Le second évènement  est  la prise du pouvoir le 5 septembre dernier : l’anarchie, la gabegie financière à ciel ouvert, l’instrumentalisation de la justice, l’emprisonnement arbitraire, l’augmentation de la souffrance, l’ethnocentrisme, la dictature, le détournement des deniers publics, sont entre autres les raisons qui ont conduit le CNRD à la prise du pouvoir. »

Pour faire face au défi du développement de notre pays, le gouverneur de la région administrative de Labé, a appelé ses concitoyens à mettre cette fête à profit pour atteindre les objectifs.

« Depuis 63 ans d’indépendance, force est de reconnaitre que malgré les richesses du sol et du sous-sol dont nous possédons, notre pays n’arrive pas à s’offrir ce qu’on a temps souhaité. Pour changer cet état de fait, nous devons nous lever, nous battre, une synergie d’action et concerté à travers une vision claire et des objectifs clairs conformes aux aspirations légitimes de nos populations. Je vous invite à saisir cette opportunité que nous offre cet anniversaire pour aller dans le sens du pardon, de la tolérance, et du respect des lois, des règlements et des libertés individuelles et collectives », a exhorté le Lieutenant-colonel Tamba Kalasse Tolno.

A noter que cette fête de l’indépendance s’est déroulée sans incident et elle a été clôturée par un carnaval géant.

Tidiane Diallo, Labé, correspondant régional à Labé620 44 25 83      

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.