Connect with us

Societé

Labé : le 2 octobre célébré dans la joie et l’enthousiasme

2 octobre 1958-2 octobre 2017. Il y a exactement 59 ans que la Guinée a été indépendante. Comme chaque année, cette fête nationale a été célébrée sur toute l’étendue du territoire. La région administrative de Labé n’a pas été en marge de cette réalité. C’est après la tombé d’une forte pluie que cette fête d’indépendance a été célébrée à la place des martyrs comme d’habitude en présence des autorités administratives, religieuses et une centaine de personnes.

C’est après la fanfare et la revue des troupes par les autorités (gouverneur et préfet) et l’allocution de bienvenue du président de la délégation spéciale de Labé que le préfet, El hadj Safioulaye Bah a pris la parole pour souhaiter bonne fête aux populations de sa juridiction tout en rappel que la Guinée a accédé à son indépendance pacifiquement contrairement aux pays du nord de l’Afrique et en Indochine. Il a aussi rappelé que le développement de la Guinée ne se fera pas sans la paix et l’unité nationale et que la semaine nationale de l’élevage se tiendra a Labé très prochainement.

« Nous félicitons le professeur Alpha Condé pour tout ce qu’il est entrain de faire pour le pays. Les fêtes tournantes recommencent et nous avons la volonté d’accueillir cette fête ici à Labé. Nous demandons  la participation de chacun pour l’obtention de ce privilège afin que le budget national qui sera consacré à cela soit investi dans notre région. Nous formulons cette demande auprès du Président de la République. Nous souhaitons que la mouvance et l’opposition à Labé fassent corps pour l’obtention de ce privilège. Nous ne sommes pas les seuls à le solliciter. Faranah, Kindia le souhaitent. Donc, c’est à nous de déployer toute l’énergie nécessaire pour arriver à notre fin. Nous avons également invité le Président de la République dans notre région et il a accepté. La journée nationale de l’élevage se tiendra ici à Labé. Donc, ce jour viendra quand son calendrier international le permettra. Je vous remercie pour cet esprit de paix dans la cité, bonne fête de l’indépendance », dira entre autre le préfet de Labé.

De son coté, après avoir venté les mérites de la première république tout en dégageant quelques handicapes du régime de feu Ahmed Sékou Touré, le gouverneur de région a pointé un doigt accusateur sur les populations de la Guinée qu’il accuse d’être la cause du retard de leur nation.

« Ce qu’il faut noter et comprendre, c’est que le retard de la Guinée n’est pas lié à la nature d’un président, mais à nous guinéens. C’est nous même qui sommes la cause de notre retard. En 1984, nous avons dit au président Lansana Conté de revendre les 118 industries que la président Sékou Touré nous a laissées. Je me rappel quelque part en Guinée une usine a été vendue à 30 millions de francs guinéens officiellement. Nous avons saboté le libéralisme et nous avons créé le chômage. Alors que de 1984 à 1990 à la mise en place de la constitution, nous vivions  un régime exceptionnel qui n’attirait pas les bailleurs de fonds. C’est qui a contribué à créer une classe de chômage importante jusqu’à l’avènement de la troisième république et jusqu’à l’avènement du professeur Alpha Condé au pouvoir. Nous sommes aujourd’hui 59 ans après notre indépendance, trop de difficultés. Je demande à chacun au lieu de faire une fête de réjouissance, il faudra en faire une fête de réflexion. Pourquoi après la maturité, nous sommes au seille de la vieillesse, nous n’avons pas d’eau, d’électricité et de piste alors que des investissements sont faits et alors que la volonté des chefs est là. Pourquoi nous n’accédons pas à tous ce bonheur. Pourquoi c’est la Mali qui nous donne des semences et des engrais ? », s’est interrogé le gouverneur Sadou Keita.

A noter que cette fête de l’indépendance a été célébrée ce lundi sans incident.

Amadou Tidiane Diallo

+224 620 44 25 83

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook