Labé : le CFP confronté au manque d’enseignants

Print Friendly, PDF & Email

Depuis un certain temps, le centre de formation professionnel (CFP) de Labé est confronté à un manque criard d’enseignants. Cette situation est due, selon nos sources d’informations, à la mise à la retraite d’un nombre important de professeurs au niveau de ce centre d’apprentissage. Un souci  qui impacte négativement le bon fonctionnement de l’établissement.

L’annonce de la mise à la retraite des 6 300 fonctionnaires au mois de novembre dernier par le gouvernement de la transition a causé pas mal de désagréments au niveau de bon nombre de secteurs socio professionnels de l’enseignement technique à travers le pays.  Et Labé n’échappe pas à cette réalité.

Rencontré ce vendredi 07 janvier, le directeur par intérim du CFP, nous a confié que présentement les cours sont perturbés dans plusieurs filières.

«  Il y a des filières où un manque réel de chargé de cours spécialisé se fait sentir. En électricité, la difficulté majeure que nous avons aujourd’hui, c’est l’insuffisance de chargé de cours spécialisé. En Plomberie nous avons deux chargés de cours spécialisés. Mais, malheureusement, en chaudronnerie, M. Camara Ibrahima Sory, ex directeur qui faisait les cours de théorie, n’assume plus cette tâche. En revanche, ce sont des retraités volontaires qui viennent nous donner un coup de main.  c’est vraiment  difficile » explique Saidou Touré.

Tout en revenant sur les causes réelles, de ce dysfonctionnement de la dispense des cours, notre

Interlocuteur a également rappelé l’importance de la formation des techniciens dans un pays.

« Compte tenu du manque de professeurs, qui sont partis à la retraite et certains qui sont décédés ou malades, les techniciens doivent se mettre au travail.  Pour cela, l’utilisation du matériel d’œuvre est indispensable. En plus de la nécessité du recrutement des chargés de de cours spécialisés, se mettre au travail au service de la nation est de mise ». Renchérit le directeur par intérim du CFP de Labé.

Pour finir, Saidou Touré,  a lancé un appel à l’endroit des autorités, afin que celles-ci prêtent une attention particulière à cet état de fait déplorable du CFP de Labé.

« Nous demandons aux autorités de nous aider à résoudre les problèmes qui nous assaillent dans l’enceinte de l’établissement. Nous savons bien que tous ces problèmes ne pourront pas être résolus d’un trait. Mais, comme ils nous ont promis de venir à notre secours, alors nous comptons entièrement sur eux afin que nous puissions contribuer efficacement à la promotion de la  technique et la technologie dans notre pays » dira en substance Saidou Touré.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.