Labé : le chargé des collectivités décentralisées parle des actions réalisées en faveur des populations depuis 2010

Print Friendly, PDF & Email

Composée de 13 sous-préfectures et la commune urbaine, la préfecture de Labé a bénéficié de plusieurs actions de développement en faveur des populations depuis l’arrivée du chef de l’Etat, Pr Alpha Condé au pouvoir en 2010. Même si beaucoup reste à faire pour satisfaire les besoins de plus en plus grandissant des citoyens de la cité Karamoko Alpha mo Labé.

D’après le Secrétaire général chargé des collectivités décentralisées, Lanciné Sangaré, depuis 2010, des infrastructures sociales, des infrastructures marchandes et autres ont été réalisées par l’Etat appuyé par les partenaires.

« Il s’agit des sièges des mairies telles qu’à Daralabé, des foyers des jeunes à Noussi et dans d’autres commune rurales sans oublier les terrains de foot. Ces réalisations suivent un plan de développement local (PDL) élaboré chaque cinq ans par les acteurs des différentes communes conformément aux dispositions du code des collectivités en vigueur. A travers le PDL sous l’égide du conseil communal, un programme annuel d’investissement (PAI) est élaboré en associant les populations dans la mesure du possible. Puisque l’approche participative s’est avérée meilleure pour le développement local. Et c’est avec cela que le gouvernement et les partenaires accompagnent les collectivités dans leur élan de développement », dit-il.

Poursuivant, il précise que « la préfecture de Labé a aussi bénéficié de l’aménagement des terrains agricoles dans le but de soutenir les paysans qui en ont vraiment besoin. Et d’ailleurs, le Chef de l’Etat met un accent particulier sur la production locale et il a toujours encouragé la consommation locale. Puisqu’il a toujours rappelé aux guinéens que notre pays est un scandale géologique mais aussi agricole…»

Dans le but de mieux protéger l’environnement, il a mis un accent particulier sur le reboisement. « Dans le cadre de la lutte contre la désertification, nous avons toujours organisé des campagnes de reboisement à l’occasion de chaque saison des pluies sans oublier la sensibilisation sur les avantages liés à la protection de l’environnement dans toutes les collectivités. »

Le renforcement des capacités des acteurs des différentes communes aussi est en cours et de façon continue, selon Lanciné Sangaré qui remercie les partenaires notamment, les responsables de l’école nationale d’administration de Sérédou et des ONG qui appuient les autorités préfectorales dans ce sens.

Alhassane Barry

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.