Labé : le chauffeur de l’inspecteur de l’éducation tue un jeune de 18 ans dans un accident

Print Friendly, PDF & Email

Dans la matinée de ce jeudi 6 juillet 2020, aux environs de 7h45 minutes, c’est un jeune du nom de Souleymane Bah, 18 ans, menuisier de profession, qui a péri dans un accident de la circulation qui s’est produit à Thiagué, quartier Tata 2, commune urbaine de Labé.

Selon nos informations, c’est le chauffeur de l’inspecteur régional de l’éducation qui conduisait son patron et sa délégation à Lafou dans Lélouma, pour une mission d’inspection, qui serait l’auteur de ce drame. Sur le film de cet accident, l’ami de la victime témoin des faits, explique :

« On était tous deux sur des vélos, il était derrière moi, le chauffeur a voulu doubler un véhicule de transport en commun, donc ils ont viré vers notre côté, malheureusement le chauffeur (de l’IRE de Labé ndlr) l’a cogné, il est tombé sur la tête et mort sur le champ. Lorsqu’il a été cogné son vélo qui a été projeté m’a frôlé au pied j’ai été blessé. On quittait Thiagué, on partait à Maari. La victime est de Saré-Kali dans Dalein. »

Pour équilibrer l’information, nous avons joint au téléphone l’IRE de Labé, qui a reconnu les faits qui sont imputés à son chauffeur.

« A partir du moment où il y a eu mort d’homme, on ne va pas parler des raisons de ceci, c’est juste seulement pour présenter les condoléances à la famille éplorée, aux parents, au corps de métier auquel l’enfant appartient. C’est vrai l’enfant était en vélo, il se suivait à deux.  Je ne sais pas s’ils ont fait des manœuvres, l’un a percuté son ami vers notre véhicule. Il s’est heurté au chauffeur, et puisque c’était sur le goudron, la tête a cogné le goudron, donc voilà comment l’accident s’est passé, c’est vraiment regrettable », déplore Bato Donzo.

Par ailleurs l’ami de la victime, réfute les propos de l’inspecteur régional de l’éducation, en affirmant que c’est son chauffeur qui est à la base de tout.

« Le chauffeur qui a provoqué l’accident, il roulait à tombeau ouvert, il a voulu doubler le véhicule de transport en commun, il est venu vers notre côté est c’est là qu’il a cogné mon ami. Comme ils ont trouvé qu’ils n’ont pas raison, ils ont pris la fuite », rajoute Alseyni Diallo.

Mais pour Bato Donzo c’est sur instruction des agents de sécurité que son chauffeur a pris la fuite.

« Dire que le chauffeur voulait s’enfuir ce n’est pas vrai, puisqu’après l’accident, je l’ai sommé de prendre le blessé et l’envoyer à l’hôpital. Quand il a tourné, nous avons trouvé que c’était déjà un corps sans vie, les agents qui étaient à côté nous ont dit qu’on ne peut pas prendre le corps. A l’arrivée de la sécurité, certains citoyens ont voulu brûler le véhicule, et c’est en ce moment que l’agent lui a dit file pour ne pas qu’on brûle le véhicule. S’il a pris la fuite, c’est sur instruction des agents de sécurité », précise Bato Donzo.

Aux dernières nouvelles, le chauffeur de l’IRE de Labé, a été mis aux arrêts et se trouve actuellement à la sureté urbaine pour des fins d’enquête. Quant à la victime, son corps se trouve à la morgue de l’hôpital régional de Labé.  

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.