Labé : le corps sans vie d’un jeune en provenance de Kounsitel découvert

Print Friendly, PDF & Email

Cette découverte a eu lieu dans l’après midi du dimanche 21 novembre dernier, aux environs de 16 heures à Sassé, dans le quartier mairie, commune urbaine de Labé. Abdoul Karim Traoré, comme c’est de lui qu’il s’agit est un jeune de 22 ans, originaire de Tokouno dans la préfecture Kankan. 

Selon les proches ce jeune orpailleur en provenance de la mine d’or de Kounsitel, il trainait depuis quelques jours une maladie, et c’est sur le chemin de retour à  Kankan qu’il a succombé dans la capitale du Foutah Djallon (Labé).

Trouvé sur les lieux, le frère du défunt est revenu sur la mésaventure de son jeune frère.

« Le défunt est mon cousin. Il s’appel Abdoul karim Traoré, âgé de 22 ans. On était tous à Kounsitel à la recherche de l’or. C’est là-bas où il est tombé malade. Cela fait juste quatre jours depuis qu’il est malade. Il faisait la fièvre et tout le corps lui faisait mal. On a essayé de le soigner sur place mais sa maladie ne faisait que s’aggraver. C’est ainsi que moi-même je lui ai donné de l’argent pour qu’il rentre chez nous à Tokounou (Kankan). Mais il est venu jusqu’à Labé, affaiblit et il ne pouvait plus continuer. Il m’a appelé et j’ai directement quitté Kounsitel pour venir à son chevet et voir éventuellement si je pouvais l’évacuer sur Kankan. Mais malheureusement, c’est son corps sans vie que j’ai trouvé à l’endroit où il m’avait indiqué de le trouver. Il n ‘y avait aucune trace sur son corps. Tout porte à croire que c’est une mort naturelle surtout qu’il était aussi malade. Actuellement, le corps a été déposé à la morgue de l’hôpital régional de Labé. Je suis en train de voir comment ramener le corps chez nous à Tokounou », explique Moussa Camara.

Aussitôt informées, les autorités locales ainsi que le service de la protection civile se sont rendus sur les lieux du drame. Au moment où nous mettions de cette dépêche en ligne,  le corps d’Abdoul karim Traoré était toujours à la morgue de l’hôpital régional de Labé.

Néanmoins, certains ressortissants de Kankan résidant à Labé peaufinent les dernières dispositions avec leurs parents qui se trouvent à Kankan pour l’inhumation d’Abdoul Karim Traoré. 

A noter que depuis un certain moment, nombreux sont ces personnes qui tombent malades dans la mine d’or de Kounsitel, certains mêmes y laissent leur vie. Dans cette situation, l’hygiène est toujours pointée du doigt.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

+224 620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.