Labé : le litre d’essence se négocie entre 12 et 15 mille fg 

Print Friendly, PDF & Email

Suite à la crise politique qui secoue actuellement le pays, les citoyens de la commune urbaine de Labé sont confrontés à d’énormes difficultés non des moindres. Depuis 48 h, le litre d’essence se négocie entre 12 et 15 mille fg contre 9000 fg le prix officiel. En tout cas, c’est qui ressort de notre constat fait ce mardi, 27 octobre.

Sur une trentaine des stations-services que compte la ville, une seule est fonctionnelle ce matin à Labé-ville.

Trouvée devant sa table, Aïssatou Djouldé, vendeuse de carburant ‘’marché noir’’ a confirmé que ‘’le litre c’est 12 mille fg, et ça c’est puisque nous avons vu votre badge, sinon nous vendons jusqu’à 15 mille. Toutes les stations sont fermées, aujourd’hui c’est à Labiko vers le camp Elhadj Oumar Tall que nous avons eu de l’essence (6km ndlr). Ce n’est pas nous aussi, c’est la situation qui est comme ça.

Cette hausse du prix du litre d’essence a fait grimper le prix du transport.si revue à la hausse par les quelques taxi motards qui travaillent. 

« Présentement, le tronçon qui était à 2500 est à 5000. Safatou au centre-ville qui fait 6 km c’est 20 mille par personne, avant c’était 10 mille, la raison c’est le manque de carburant, j’ai acheté le litre à 15 mille ce matin en plus, il y a trop de barricades érigées. Nous rentrons dans les quartiers pour éviter les barricades donc la consommation du carburant est trop », renchérit Hanouna Bah. 

A noter que des localités comme Yimbéring, dans la préfecture de Mali, située à 80km de Labé depuis 48 h, les engins roulants sont à l’arrêt par manque de carburant.

Tidiane Diallo, correspondant à Labé

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.