Labé : le ministre Ibrahima Kourouma lance les travaux du comité de pilotage régional de l’éducation

Print Friendly, PDF & Email

Le ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation Dr Ibrahima Kourouma a officiellement donné ce mercredi 07 septembre 2016, le coup des travaux du comité de pilotage régional de l’éducation de Labé. Selon nos informations, cette rencontre de deux jours vise à tirer les leçons des échecs enregistrés dans les examens nationaux passés, mais également proposer des pistes de solution pour y remédier.

A l’occasion de cette cérémonie de lancement, le ministre Kourouma a entre autres déclaré : ‘’Vous savez, nous venons à peine de terminer une année scolaire et bientôt la rentrée scolaire. Nous organisons au niveau de chacune des préfectures et  ensuite chacune des régions  des rencontre avec les partenaires techniques et financiers et les partenaires sociaux. Bref, tous les acteurs du système éducatif. Dans ces rencontres, le diagnostique sera posé sur l’année scolaire et de ce qui se passe au niveau de nos écoles et ensuite il y aura des pistes de solutions qui seront dégagées pour que la nouvelle rentrée scolaire soit une rentrée réussie. Aujourd’hui, la Guinée est confrontée à un sérieux problème qu’est le problème d’enseignant. C’est vrai qu’il y a des efforts qui ont été fournis au niveau du système éducatif, mais beaucoup restent à faire dont fondamentalement le problème de l’enseignement. Mais aussi le problème d’amélioration de la qualité de l’enseignement. Ces comités de pilotage permettent de faire comprendre ce qu’il y a comme difficulté par préfecture d’abord et ensuite par région et que les responsabilités soient situées. Il faut que chaque acteur, parents d’élèves, partenaires techniques et financiers et nous même au niveau de l’administration et les enseignants que nous puissions effectivement et objectivement faire face à ce que souffre notre école et savoir qui doit pouvoir faire quoi pour que les choses s’améliorent.’’

A la question de savoir quelques renseignements sur la nouvelle orientation des partenaires et des associations des parents d’élèves et amis de l’école (APEAE) du système éducatif guinéen, le ministre a répondu : ‘’j’ai eu plusieurs discussions avec les APEAE. J’ai  une vision différente de ce que les gens ont aujourd’hui par rapport aux APEAE. Vous ne pouvez pas aujourd’hui être responsable de l’APEAE d’une école alors que vous n’avez aucun enfant qui étudie dans cette école. Quant c’est comme çà, vous n’avez aucune préoccupation qu’il y ait des maitres, qu’il n’y est pas des maitres que l’enseignant soit de  bonne qualité ou pas, ça ne vous préoccupe pas. Je tiens à ce que les parents d’élèves soient ceux qui contrôlent  les enseignants. Qu’ils soient ceux qui portent la critique sur la méthode d’enseignement au niveau de leur école, mais cela n’est peux se faire que si le responsable ou les membres de l’APEAE  ont des enfants dans cette école. Sinon, on pêche dans le dessert. Voilà ma vision des APEAE ‘’, a conclut le ministre.

Amadou Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.