Labé : le président et le trésorier de la CESPI de Tountouroun jettent l’éponge

Print Friendly, PDF & Email

A trois jours du double scrutin législatif et référendaire, la commission électorale préfectorale indépendante de Labé se heurte de plus en plus à des difficultés non des moindres qui pourront sérieusement affecter le bon déroulement de ces échéances.

Hormis les menaces du FNDC, c’est la commission électorale sous-préfectorale indépendante (CESPI) de Tountouroun, une localité située à 15 Km de la ville de Labé qui se voit amputée de deux de ses membres. Il s’agit  du président de ce démembrement du nom d’Abdoul Salam et de son trésorier.

L’information a été rendue publique ce jeudi, 19 février 2020, par l’un des démissionnaires. Au téléphone de MEDIAGUINEE, Elhadj Amadou Daddi  Sow, le désormais ancien trésorier de cette CESPI est revenu sur les raisons de cette démission.

« J’ai démissionné depuis le 28 février dernier, j’ai déposé ma lettre de démission dans les mains du président de la CESPI. J’étais le représentant de l’UFDG au sein du démembrement. Comme ce parti ne prendra pas part à ces élections, j’ai donc décidé de démissionner. Ça, c’est l’une des raisons. En plus, je suis devenu vieux car, je suis né en 1945. Il m’est très difficile de continuer de travailler avec des amis de mes fils. Donc vue tous cela, je me suis dit de démissionner. Il n’y a pas eu de disputes avec le président ni avec un autre membre de la CESPI. Vous n’êtes pas sans savoir que ce processus est entaché d’irrégularités, il y a des cartes d’électeurs déchirées et  brulées et rien n’a été remplacé. Présentement, c’est le président de la CESPI et moi qui avons démissionné. Nous n’avons pas été remplacés jusqu’à présent. Donc, je pense qu’il n’y aura pas élections chez nous à Tountouroun », explique l’ancien trésorier.

Nous y reviendrons !

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

+224 620 44 25 83

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.