Connect with us

Politique

Labé : le RPG installe les coordinations préfectorales du ‘’FARC’’, le député Cellou Baldé de l’UFDG dénonce

Dans l’après-midi du lundi 29 avril dernier, une rencontre non des moindres s’est tenue au siège du parti présidentiel (RPG Arc-en-ciel) sis au quartier Konkola, commune urbaine de Labé. Selon nos informations, l’objectif de cette rencontre était axé sur la mise en place des coordinations régionales et préfectorales du front pour l’adoption par referendum de la nouvelle constitution (FARC).

Une rencontre qui a connu la présence de plusieurs responsables du parti au pouvoir à la base. Dans son allocution de circonstance, le coordinateur national dudit front a tenu à préciser : « L’initiative résulte d’une longue réflexion. Depuis longtemps, j’ai toujours dénoncé la légitimité de l’actuelle constitution guinéenne. Ce front est composé de jeunes de la mouvance présidentielle et certains acteurs de la société civile convaincus que la Guinée a besoin d’une Constitution adopté par référendum et non d’un texte taillé sur mesure et adopté par un groupuscule de personnes défendant des intérêts personnels et égoïstes. Ce sont des acteurs qui ont prôné ici devant tout le monde le koudaïsme pour feu Général Lanssana Conté. Si ces personnes prennent le pouvoir, ils ne vont pas hésiter un seul instant de se doter d’un pouvoir à vie. C’est pourquoi, nous demandons au Président de la République de doter le pays d’une constitution qui émane de la volonté populaire », explique Samba Camara.

Une initiative qui n’a pas laissé indifférent le député uninominal de Labé, Cellou Baldé. Interrogé sur la question, il (Cellou Baldé) qualifie ce front d’illégale. « J’ai appris que c’est un mouvement qui a été initié sur le plan national, dont les démembrements ont été misent en place ici à Labé. Je dirais aux populations de la Labé, de toutes les catégories socioprofessionnelles, des acteurs politiques, société civile, syndicats, médias et tout le monde que c’est un mouvement illégal, qui vise à saper les efforts de plus de 12 millions de guinéens, qui vise à tripatouiller la constitution, la loi suprême de la République de Guinée. C’est un mouvement qui tend a perpétué, le règne du Pr Alpha Condé, en dépit de toute la pauvreté, de toute la précarité et toutes les souffrances pendant ces 9 ans de règne. Comme disait quelqu’un, 10 ans c’est bon. Que monsieur Alpha Condé parte et que nous travaillons pour notre  pays », dénonce l’élu.

Poursuivant, notre interlocuteur lance un appel à l’endroit du peuple de barrer le chemin à ce mouvement. « Nous appelons le peuple de Guinée à barrer le chemin à ces apatrides, aux ennemis de la république, ils sont considérés comme des criminels, comme des voleurs ils doivent être combattus entend que tel », conclut le député.

A noter que le Front pour l’adoption par référendum de la nouvelle constitution (FARC) prévoit  une caravane suivie de conférences d’informations et de sensibilisations dans toutes les préfectures, dans les prochains jours.

Affaire à suivre !

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

+224 620 44 25 83

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook