Labé : les locaux du service des eaux et forêts dans un piteux état

Print Friendly, PDF & Email

Des nids de poule à la terrasse, le plafond et le toit éventrés, le mur fissuré, les meubles poussiéreux, les archives éparpillées çà et là, les toilettes malpropres en raison d’un manque d’entretien, c’est cette image défigurée que présentent les locaux du service des Eaux et forêts sis dans le quartier Kouroula 2 commune de Ratoma. Et d’après nos informations, le bâtiment a été construit depuis la période coloniale. Selon le chargé de la faune, pour rénover entièrement ce bâtiment, il faut la bagatelle de plus de 200 millions de francs guinéens.

« Nous avons assez de difficultés au niveau du service des eaux et forêts.  Nos locaux, vous avez constaté sont dans un piteux état. Particulièrement pendant cette saison hivernale, souvent s’il y a une forte pluie, on est obligé d’abandonner les locaux pour chercher à s’abriter chez les voisins. D’abord l’eau entre de partout, et par peur que le la toiture ne tombe sur nous, vous avez vu la toiture est complètement trouée. Ce bâtiment est construit depuis le temps colonial », explique Mamadou Diouldé Pounthioun Baldé.

A en croire le chargé de la faune, au niveau du service des eaux et forêts, reste sur sa faim quant aux promesses des ministres de l’environnement qui se sont succédé ces dernières années.

« Plusieurs ministres de l’environnement nous ont rendu visite, nous les avons reçus au niveau du salon dans cette même situation, eux-mêmes ils ont constaté l’état de la toiture, ils nous ont promis de rénover le bâtiment en vain. Trois ministres au total, nous ont rendu visite comme Hadja Kadiatou Boiro et d’autres, tous nous ont promis mais jusqu’à présent nous attendons », renchérie M. Baldé.

Pour rénover ce bâtiment colonial selon notre interlocuteur, il faut la rondelette somme de plus de 200 millions de nos francs.

« Nous avions fait un devis il y a quelques années pour rénover juste la toiture, il nous fallait 200 millions de gnf, mais avec l’état actuel de la toiture, il nous faut plus de 200 millions de gnf. Nous demandons au gouvernement de nous aider à rénover nos locaux, pour qu’on puisse bien travailler », a lancé le chargé de la faune.

A noter qu’hormis l’état dans lequel se trouve ce bâtiment, le service des eaux et forêts est confronté à un manque criard de personnel. 

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.