Labé : Mariama Bobo a été tuée par son petit ami à l’aide d’un pistolet (commissaire)

Print Friendly, PDF & Email

On vous disait dans une de nos dépêches que le corps sans d’une fille du nom de Mariama Bobo Diallo, 16 ans, a été découvert dans la nuit du mercredi à jeudi à Maléya, quartier Daka 2, commune urbaine de Labé, chef-lieu de la Moyenne Guinée. Suite aux enquêtes menées par les services de sécurité, deux présumés auteurs ont été mis aux arrêts le samedi 28 novembre dernier.

Selon le commissaire de la police centrale de Labé, il s’agit de l’auteur principal Thierno Mamoudou Diallo, 16 ans, tapissier de profession, et son complice Youssouf Diallo 18 ans, taxi-motard. 

« C’est lorsque nous avons envoyé le corps à la morgue de l’hôpital régional, que nous avons commencé de mener nos enquêtes. Des enquêtes de voisinage. C’est à travers cette enquête de voisinage nous avons pu identifier un des petits amis de la victime qui a été dénoncé par les proches de la victime. Nous nous sommes rendus à l’adresse de ce dernier pour l’interpeler. Nous avons vérifié le téléphone de ce monsieur, nous avons trouvé qu’ils ont échangé jusqu’à 23 h la nuit du 25 novembre à travers des messages et des coups de téléphone mais ils ne se sont pas vus. Lui, nous l’avons gardé pour des besoins d’enquêtes. Au fil du temps, il y a des citoyens anonymes qui nous ont signalé qu’il y a un bâtiment à Maléya où  des jeunes douteux vivent. Le vendredi matin à 6 heures, nous les avons pris tous avec leurs téléphones. Nous avons vérifié, nous n’avons trouvé aucun numéro appartenant à la défunte », explique Ousmane Fofana.

Poursuivant le commissaire divisionnaire de police nous confie que Mariama Bobo a été tuée par un pistolet de calibre douze, avant de préciser que l’auteur de ce meurtre est Thierno Mamoudou Diallo, alias Tiger qui était l’un de ses petits amis.

« Toujours le samedi avec les proches de la victime, nous avons appris que la victime sortait encore avec un autre du nom de Thierno Mamoudou Diallo communément appelé Tiger. Comme les proches de la victime ne connaissaient pas le vrai nom et l’adresse de ce suspect, ils nous ont aidés à avoir sa photo. Le commandant de la garde communale avec sa collaboration, le jeune, qui est tapissier à Mairie, a été localisé. Arrivé à son lieu de travail, on l’a interpelé ; ça s’est le samedi. Au cours des enquêtes, il a reconnu les faits, il a cité un complice du nom de Youssouf Diallo, taxi-motard, nous l’avons dit de l’appeler pour lui dire que quelqu’un veut le déplacer pour Koubia. Ils se sont donné rendez-vous du côté du carrefour du gouvernorat, c’est là-bas qu’il a été interpelé. Effectivement la victime a été tuée par un pistolet local calibre douze (voir photo) que nous avons réussi à saisir dans les mains du taxi-motard, parce qu’il se promène avec. L’auteur principal Thierno Mamoudou Diallo, 16 ans, communément appelé Tiger (à droite sur la photo) le second Youssouf Diallo taxi-motard, 18 ans. Ils ont été mis sous mandat de dépôt aujourd’hui », a précisé le commandant Ousmane Fofana.

A noter que c’est dans la chambre de Youssouf Diallo, taxi-motard sise à Boléya, dans le quartier Tata 2 que la victime a été tuée avant d’être jetée a Maléya. Au lendemain de l’arrestation de ce dernier, des jeunes en colère venu du secteur d’habitation de la victime ont incendié cette chambre.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.