Labé : plus de 1000 packs de jus « 24 heures Energy » saisis en une journée.

A Labé, l’application de la note adressée aux inspecteurs régionaux et directeurs préfectoraux du Commerce, par le ministre du Commerce et des PME, ordonnant la saisie des jus 24 heures Energy, dont la date de fabrication est de décembre, est effective. 

Le vendredi dernier, selon l’inspecteur régional du Commerce, de l’Industrie et des PME de Labé, c’est au total 1228 packs de jus 24 h Energy qui ont été saisis. Avant de préciser que ses équipes sont sur le terrain jusqu’au lundi pour saisir à l’amiable ces produits incriminés. Mais bien avant, il a apporté des précisions sur le contenu du courrier.

« C’est écrit noir sur blanc, que ce sont les jus énergétique 24 heures qui sont fabriqués du mois de décembre à nos jours. Donc les jus qui sont traqués, ce ne sont pas les fabrications de septembre, ni de novembre. C’est les productions de décembre à nos jours. Chacun dit rendre, là où il a payé. Celui qui à deux, vingt packs, il sait où il a acheté, si c’est avec un magasinier, qui a aussi pris avec un autre qui a plus de mille packs, etc…jusqu’à ce que ça soit entassé chez les grossistes. Là-bas nous allons faire la quantification avec les adresses des concernés, communiquer avec Conakry,  qui verra comment rembourser ces gens-là. Et s’il y a perte, parce qu’il y a déjà perte et il y aura perte, c’est au niveau de l’usine qui a fabriqué le produit, c’est pas la population, puisqu’elle est innocente » précisé Idrissa Camara.

Poursuivant, l’inspecteur régional du Commerce, de l’Industrie et PME de Labé, nous confie que le vendredi une importante quantité de jus 24 h énergie a été saisie.

« La nouvelle est tombée, avant-hier. Hier on a pu mettre l’équipe préfectorale sur pied, les autres préfectures sont déjà préparées. Mais en attendant à Labé centre on est en train de travailler, on commence depuis hier, on continue aujourd’hui, demain, jusqu’au lundi pour aller vers les commerçants. Hier en trois magasins entre 12 h et 17 heures, on a saisi 1228 packs. Les packs sont consignés. Donc ils n’ont qu’à ramener les produits, mais ceux qui vont s’entêter   ça sera de l’intoxication alimentaire préméditée, en ce moment ils seront poursuivis à partir du mardi et ils vont subir la rigueur de la loi », informe M. Camara.

Dans la foulée, l’inspecteur régional du Commerce, de l’Industrie et PME de Labé demande à tous les commerçants détenteurs de ces produits de coopérer.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.