Labé : plus de 50 millions gnf dérobés dans une attaque à main armée à Thialakoun

Print Friendly, PDF & Email

Les attaques à main armée sont toujours d’actualité dans la commune urbaine de Labé. Le dernier cas en date a été perpétré le  lundi 12 avril dernier à Thialakoun, dans le secteur Dombi, quartier Daka 1, mais n’a été rendu public que ce vendredi 16 avril 2021, par la victime. D’après la victime, elle a été attaquée aux environs de 22 h, par des inconnus armés de PMK, qui lui ont dérobé une somme estimée à plus de 50 millions de francs guinéens. Sur le film de sa mésaventure, Mamadou Oury Diallo explique : « Exactement le lundi dernier, j’ai vendu jusqu’à 22 h, j’ai fermé ma boutique d’alimentation générale, pour rentrer chez moi, à Thialakoun. Arrivé à la rentrée de ma cour, j’ai trouvé des bandits qui m’attendaient pour m’attaquer. Dès que l’enfant avec lequel j’étais est parti ouvrir les portails pour moi, l’un des malfrats est sorti dire que c’est lui qu’on attendait. L’un d’entre eux détenait une arme de guerre de marque PMK. Dès que  ce dernier a surgi il fait trois tirs de sommation, j’ai voulu résister, mais le second qui avait un pistolet a ouvert le feu vers moi. Heureusement, il ne m’a pas touché. J’ai laissé tomber ma moto et le sac d’argent pour prendre la fuite. Donc ils ont pris ma moto et le sac d’argent pour fuir vers Kanso. A quelques kilomètres, ils ont abandonné  la moto que nous avons récupéré le matin », nous confie la victime.

Poursuivant, Mamadou Oury Diallo précise qu’au total plus de 50 millions de francs guinéens ont été retirés de ses mains. « Ils ont emporté une forte somme. Il y avait plus de 50 millions dans mon sac, mais tout ce montant n’est pas pour moi. La plus grande partie m’a été confiée. J’ai porté plainte à la brigade de gendarmerie de recherche, mais nous n’avons pas eu de suite », conclut notre interlocuteur.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.