Labé : près de 300 millions fg et des objets de valeur dérobés dans une attaque, à Madina

Print Friendly, PDF & Email

Dans la nuit du lundi à mardi 29 juin 2021, c’est un  cas de vol à main armée qui a été enregistré dans la commune urbaine de Labé, au moment où une forte pluie s’abattait sur la ville, dans le secteur Diayabhé, quartier Madina.

D’après nos informations, près de 300 millions de francs guinéens ont été dérobés et une personne blessée. Joint au téléphone, la victime du nom de Fodé Kaba, président de l’Union régionale des boulangers et pâtissiers de Labé a laissé entendre :

« Moi je suis à Conakry. C’est à 1 heure du matin que j’ai été appelé par ma femme, m’annonçant qu’il ya eu un groupe de bandits qui a attaqué notre domicile. Mais qu’ils étaient lourdement armés. Selon les explications qui m’ont été données, les présumés bandits ont voulu utiliser l’un de mes garçons de 13 ans qui fait le collège comme bouclier. Car, ils sont allés faire descendre mon enfant de l’étage tout en l’intiment de dire à sa maman d’ouvrir les portes, sans quoi qu’ils vont le tuer. Il a été battu et cogné à l’aide du fusil. L’acte s’est passé alors qu’une forte pluie abattait sur la ville presque toute la nuit. Lorsqu’ils ont ouvert le feu, ma femme a été frottée par la balle au niveau de l’oreille droite. Au moins 14 coups de sommations ont retentis et personne dans le secteur n’a eu le courage d’intervenir. C’est après que les bandits sont partis que certains sont venus constater les faits. Ils ont emporté tout ce que j’avais comme argent dans la maison et aujourd’hui, il ne reste rien dans la maison comme dépense. J’ai perdu près de 300 millions de francs guinéens, les habilles cousus et non cousus. Ils ont déchirés mes fauteuils à la recherche de l’argent et actuellement la maison vide. Les malfrats ont dit 0 ma femme qu’ils voulaient ma peau », explique Fodé Kaba.

A noter que c’est la deuxième fois qu’une attaque de ce genre est perpétrée au domicile du président de l’union régionale des boulangers et pâtissiers de Labé.

Aux dernières nouvelles, nous apprenons qu’une plainte a été formulée, mais les malfrats sont toujours introuvables.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

+224 620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.