Labé : le profil de la femme, violée puis assassinée, dessiné 12 jours après

Comme annoncé dans nos précédentes dépêches, un corps sans vie a été retrouvé dans la sous-préfecture de Dara-Labé. Les faits remontent le mardi 26 juillet 2016. Mais, c’est seulement ce mercredi 3 août que la famille de la victime s’est rendue compte que la femme retrouvée morte était sa parente. Et ce, après plusieurs démarches, selon le mari de la femme. La victime  était mère  de quatre enfants. Elle était partie chez ses parents dans un village de Mombéya  pour une cérémonie de mariage. Et depuis, elle n’est plus revenue, raconte Mamadou Aliou Djigué le mari de la femme. « Ma femme a disparu il y a deux semaines. Elle  a dit à ces parents qu’elle partait à une cérémonie de mariage. Après la cérémonie, on ne l’a plus retrouvée. J’ai été informé. J’ai mené mes enquêtes jusqu’à ce que une parente m’a dit qu’il y a eu un corps retrouvé à Dara-Labé et que la victime a été violée puis assassinée. Pis, qu’elle a été déjà inhumée. Immédiatement, j’ai été à la radio GPP FM qui avait couvert l’événement. Les journalistes m’ont donné les informations  qu’ils  avaient. C’est ainsi que je me suis dirigé vers la gendarmerie. Ils m’ont montré les photos de la victime. J’ai naturellement reconnu ma femme.»

Aux dernières nouvelles, on apprend que l’enquête ouverte, n’a toujours pas été refermée.

Amadou Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.