Labé : un boucher arrêté et suspendu pour 3 mois, pour avoir vendu le kg de viande à 50 mille fg

Print Friendly, PDF & Email

Un boucher indélicat été appréhendé dans l’après-midi du vendredi 07 mai 2021, par les autorités communales pour avoir vendu le kg de viande à 50 mille fg au lieu de  45 mille fg, le prix officiel. Cette information nous été donnée par le maire Mamadou Aliou Lally Diallo, qui nous confie qu’en plus de cette arrestation, l’incriminé sera sanctionné à la hauteur de sa forfaiture.

« C’est un citoyen qui a porté à notre  connaissance qu’un boucher est en train de revendre le kg de viande à 50 mille fg. Vous n’êtes pas sans savoir que nous avons une convention avec la coopérative des bouchers dans laquelle il a été convenu que le kg de viande est vendu à 45 mile fg jusqu’au mois de juillet 2021. A partir du 1er  août, le prix sera revu à la baisse, à 40 mille fg.  Donc, lorsque nous avons appris qu’il y’a un boucher qui revend le kg à 50 mille fg, à la gare routière de Conakry, pour être rassuré par rapport à ce qu’a dit le citoyen, nous avons envoyé une personne qui a acheté à 50 mille fg le kg. A la suite de quoi, la garde communale est allée l’arrêter. La viande, nous l’avons donnée  à la coopérative des bouchers, histoire de la revendre à 45 mille, le prix officiel. En plus, nous l’avons suspendu pour 3 mois », affirme Mamadou Aliou Lally Diallo.

A en croire le maire de la commune urbaine de Labé, ils sont nombreux ces bouchers qui se livrent à cette pratique, mais déjà une enquête est en cours pour les mettre tous hors d’état de nuire.

« Nous avons appris qu’il y a d’autres bouchers qui sont en train de violer cette convention et vendre le kg à 50 mille fg. Mais nous sommes en train de vérifier, toute personne qui sera appréhendée en train de vendre à ce prix subira la rigueur de la loi », promet le maire.

Poursuivant, le maire de la commune urbaine de Labé demande aux citoyens d’éviter d’accompagner ces bouchers qui se livrent à cette augmentation fantaisiste.

« Les citoyens, ce sont eux qui fustigent à chaque fois qu’il y a augmentation du prix du kg. Nous avons eu un accord avec les bouchers, et nous avons fixé un prix. Maintenant, si les citoyens acceptent d’acheter à un autre prix, dans ce cas, ce sont eux qui sont en train de légaliser cela, ce n’est pas la commune. Donc il faut éviter cela, puisque ça y va de l’intérêt de tous les citoyens », fait remarquer Mamadou Aliou Lally Diallo.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

+224 620 44 25 83                                     

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.