Labé : un chauffeur condamné à 2 ans de prison pour détention et transport de 116 kg de chanvre indien

Le procès de Mamadou Nouhou Barry, 25 ans, chauffeur accusé pour  détention et transport de 116 kg de chanvre indien arrêté le 17 août dernier et mis sous mandat de dépôt le lendemain et le principal propriétaire du produit du nom de Abdoulaye connu sous le nom de Lafon (en cavale) s’est tenu  mardi 23 août 2022, au tribunal de première instance de Labé. 

Appelé à la barre, Mamadou Nouhou Barry, marié et père deux enfants est revenu sur les faits.

« J’étais en train de laver mon véhicule à Doghora. Mon ami Thierno m’a appelé et m’a demandé si j’ai un programme de voyage, j’ai dit oui, je dois aller le matin à Conakry. Il m’a dit qu’il a un bagage qui doit aller à Kounsitel, donc d’aller avec lui là-bas. Le matin je pars à Conakry, je lui ai dit si on ne va pas durer je suis prêt. Une fois à la gare routière de Kouroula, il a cherché 6 passagers, après il m’a dit d’aller chercher les colis. Je lui ai donné les clés du véhicule, il nous a transportés sur les lieux. Après il est descendu et parti discuter le prix avec le propriétaire du colis, ils ont convenu à 700 mille fg. On a embarqué les trois sacs. Moi je ne savais pas qu’est-ce qui était dans les sacs. Une fois de retour à la gare routière, j’ai laissé mon ami à la gare pour aller donner la dépense à ma femme. C’est à mon retour que j’ai trouvé un monde fou autour de mon véhicule avec les agents. Ils ont demandé où est le chauffeur, je me suis présenté. Comme mon ami Thierno a disparu avec les clés du véhicule, ils m’ont transporté à la gendarmerie », explique Mamadou Nouhou Barry. 

Le président du tribunal, Ansoumane Kpoghomou, lui a demandé s’il n’a pas cherché à demander à son ami la nature du colis, Nouhou Barry dira puisqu’il a confiance à son ami, il n’a pas demandé. Le président du tribunal a rétorqué que c’est parce qu’il est complice des faits, c’est pourquoi il n’a pas demandé.

De son côté, le procureur Amadou Oury Diallo, a renchéri les propos du président du tribunal en ces termes : « tu savais la nature du colis, c’est pourquoi vous avez convenu le prix du transport à 700 mille fg. » 

Dans ses réquisitions, le procureur a demandé au président du tribunal de condamner Mamadou Nouhou Barry à 2 ans de prison fermé et condamné Abdoulaye alias Lafon en cavale à 10 ans de prison par défaut et décerner un mandat d’arrêt contre lui. Également ordonner la destruction par incinération des 116 kg de chanvre indien.

Dans son délibéré,  le tribunal a condamné Mamadou Nouhou Barry à 2 ans de prison et Abdoulaye alias Lafon à 10 ans par défaut, tout en décernent un mandat d’arrêt contre lui. 

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.