Labé : Un chauffeur en provenance de Kankan détourne une passagère et la viole par deux fois à Hafia.

Print Friendly, PDF & Email

Un chauffeur en provenance de la préfecture de Kankan (Haute Guinée) pour Conakry, est accusé d’avoir violé sa passagère qu’il était censé déposer chez son mari. L’acte s’est produit dans la sous-préfecture de Hafia, préfecture de Labé.
Rencontré ce mercredi, le maire de la commune rurale de Hafia est revenu sur les faits.
« Il s’agit d’un chauffeur qui était à Kankan et qui disait vouloir se rendre à Conakry. C’est en ce moment que la jeune femme s’est embarquée pour se rendre à Conakry où elle devait rejoindre son mari. C’est en cours de route que la jeune dame a compris que le chauffeur a changé d’itinéraire. Quand elle l’a posé la question, le chauffeur a répondu qu’il se rend à Labé où il a certains passagers qui vont à Conakry. Ils sont venus à Labé et le chauffeur a voulu qu’ils passent la nuit ensemble. Il a même loué une chambre d’hôtel pour les deux mais la femme n’a rien voulu entendre en disant qu’elle préfère dormir dans le véhicule. C’est en ce moment que le chauffeur l’a dit de monter pour qu’ ils partent finalement pour Conakry. Arrivé à Hafia, le chauffeur a bien garé son véhicule et a dit à la jeune femme : comme tu n’as pas voulu aller à l’hôtel, c’est ici que je vais te violer .Il l’a prise de force et l’a envoyé dans un buisson avant d’abuser d’elle à deux reprises », à expliqué Elhadj Mamadou Dambata Diallo, le maire de la commune rurale de Hafia.
Poursuivant, il soutient que le présumé violeur a été déposé au commissariat central de Labé. La victime quant à elle a rejoint son mari à Conakry qui a déjà porté plainte contre le chauffeur.
« C’est après l’acte que la jeune femme a pris la fuite et elle s’est dirigée vers la route principale. Cela a coïncidé avec l’arrivée d’un autre automobiliste qui a pris le soin de garer. C’est lors de leurs échanges que le chauffeur qui a abusé d’elle est venu encore pour l’embarquer de force dans son véhicule avant de démarrer et bouger et l’autre chauffeur l’a poursuivi. Arrivé à un certain niveau, le véhicule du bourreau a eu une crevaison. C’est ce qui a permis à certains citoyens qui étaient derrière lui, de l’arrêter. Actuellement, il se trouve au commissariat central. Quant à la dame, elle a déjà rejoint son époux à Conakry. Ce dernier a même porté plainte contre le chauffeur », a conclu le maire Elhadj Mamadou Dambata Diallo.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé.
620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.