Labé : un vieux de 62 ans se sacrifie pour l’accession de Cellou Dalein au pouvoir en 2020 (audio)

Print Friendly, PDF & Email

Un vieux de 62 ans, originaire de Sabou dans la préfecture de Mamou s’est donné la mort par pendaison. Le drame s’est produit dans la nuit de dimanche à lundi 13 avril 2020 dans le quartier Kouroula 1, commune urbaine de Labé. A en croire le président du conseil de quartier, la victime, Mamadou Diouldé Diallo, a laissé un écrit dans lequel il dit avoir donné son âme en sacrifice pour le maintien de la constitution de 2010 et l’accession de Cellou Dalein Diallo au pouvoir en 2020.

CHEF-QUARTIER-SUR-LETTRE-DEFUNT.mp3

« C’est ce matin que j’ai eu vent de cette mauvaise nouvelle par le biais de ses collaborateurs et voisins, m’informant que ce vieux s’est suicidé hier nuit. Il s’est pendu sur un arbre situé dans la cour. Il s’appelle Mamadou Diouldé Diallo, originaire de Sabou dans la commune urbaine de Mamou. Il est né en 1958, c’est un commerçant. On est en train de chercher sa famille. Il a divorcé avec sa femme, mais il a deux enfant » explique Thierno Mamadou Lamarana Baldé, le président du conseil de quartier de Kouroula 1.

Poursuivant, notre interlocuteur précise qu’une lettre a été retrouvée auprès du défunt. Dans laquelle lettre, le natif de Mamou dit avoir donné son âme en sacrifice pour le maintien de la constitution de 2010 et l’accession de Cellou Dalein Diallo de l’UFDG au pouvoir en 2020.

« Oui, il a écrit une lettre qui a été retrouvée auprès de lui. Voilà ce qu’il a écrit : le papier est dans les mains de la gendarmerie. C’est écrit en gros caractère NON à la constitution. Au milieu de la lettre il a écrit entre autres : que lui, il a rêvé que tout Guinéen est obligé de faire un sacrifice. Que lui, il se sacrifie pour la Guinée, pour que Cellou Dalein soit au pouvoir en 2020, avant de décliner son identité en mentionnant qu’il s’appelle Mamadou Diouldé Diallo du quartier Sabou, dans Mamou. C’est ce qui est écrit dans la lettre » rapporte le premier responsable de ce quartier.

Poursuivant, Thierno Mamadou Lamarana Baldé a laissé entendre que le corps a été transféré à la morgue de l’hôpital régional de Labé.

« Le corps se trouve à l’hôpital régional de Labé, ses enfants ont été informés. On attend leur arrivée pour prendre une décision du lieu de l’enterrement » conclut-il.

Tidiane Diallo, correspondant régionale à Labé

620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.