Labé : un jeune brûle avec de l’essence et tue une fillette de 8 mois et blesse grièvement son frère âgé de 10 ans

Print Friendly, PDF & Email

Le drame s’est produit dans l’après-midi du vendredi 15 avril 2022, à Boléya, dans le quartier Tata 1, dans commune urbaine de Labé. Selon nos informations, c’est un jeune âgé d’une trentaine d’années, du nom de Mamadou Bachir qui a aspergé de l’essence sur ces deux enfants.

Dame Fatoumata Lamarana, mère inconsolable des deux enfants explique : « Lorsque le jeune est venu, moi j’étais assise de l’autre côté de la cour. Mes enfants eux, étaient dans la boutique, il leur a dit qu’il veut du pain et immédiatement mes enfants m’on appelé pour que je vienne vendre su pain au client. Lorsque je suis venue, Je l’ai demandé qu’est-ce qu’il voulait? Il m’a dit qu’il veut un morceau de pain de 1.500 Gnf accompagné du beurre 1000 Gnf , plus un jus de fruit de 1000 Gnf. Au moment où je le servait, il a versé de l’essence et allumé le feu dans la boutique. Il a contourné et est allé vers où se trouve mes enfants, il a aspergé de l’essence sur les enfants et a jeter le feu. Il détenait un bidon d’essence mais au début je n’avais pas du tout compris son intention puisque c’est un client », a relaté Fatoumata Lamarana Diallo.

Inquiète de l’état de santé de ses enfants, la mère de famille souligne : « Il a aspergé l’essence sur les enfants mais c’est au niveau des têtes qu’ils ont été le plus touché par le feu. Lorsque je suis allée secourir particulièrement la fillette, le feu était en train de ronger sa tête. La fille est de huit (08) mois, son frère est âgé de 10 ans. Ils sont sous soins intensifs. Je ne sais pas s’ils sont vivant ou morts », s’interroge Fatoumata Lamarana Diallo.

Dans la nuit du vendredi à samedi, aux environs de 4 heures du matin, la fillette du nom de Houleymatou a succombé à ses blessures, à l’hôpital régional de Labé. Trouvée à son domicile ce samedi matin, la mère de famille en pleurs a confirmé la mauvaise nouvelle, tout en affirmant ne jamais pardonner l’auteur.
« Hier, ont était avec les enfants à l’hôpital régional de Labé. Aux environs de 4 heures du matin, la fillette Houleymatou est décédée. Je me remets à la volonté divine, mais je ne vais jamais pardonner le jeune qui a tué ma fille, puisqu’il n’est pas fou. Même si on le découpe en morceaux, je ne vais jamais le pardonner. Ce qu’il a fait ici, il l’a fait par impolitesse, puisque je ne suis pas la seule citoyenne de Boléya. Je ne vais jamais oublier, ni pardonner ce qu’il a fait, mais je m’en remets à la volonté de Dieu », a ajouté Fatoumata Lamarana Diallo.

A noter que Mamadou Yero, âgé de 10 ans est toujours en soins intensifs. Sa jeune sœur Houleymatou a été inhumé ce samedi 16 avril, à 10 heures, à Boléya. Pour l’heure Mamadou Bachir, l’auteur de l’acte criminel court toujours.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé
620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.