Connect with us

Faits divers

Labé : un jeune conducteur de mototaxi mortellement poignardé par des inconnus

Published

on

Dans la nuit du jeudi à vendredi, un jeune conducteur de mototaxi a été mortellement poignardé par des inconnus. Le drame s’est produit à Bournetai, dans le quartier Madina, commune urbaine de Labé.

Mamadou Samba Barry, c’est le nom de la victime, âgé d’une vingtaine d’années.

Selon nos informations, ce jeune homme ramenait une fille dans ce quartier situé dans la banlieue de la capitale du Fouta Djallon, avant de tomber sur ses bourreaux qui, finalement, n’ont pas pu emporter sa moto.

Sur les circonstances de la mort du jeune, sa jeune-sœur Aïssatou Diouldé Barry confie : « Après  le repas du soir, mon frère est allé veiller chez l’un de ses amis. C’est entre temps qu’une fille l’a appelé pour qu’il l’accompagne à Bournetai. Donc, arrivé à l’école primaire de Bournetai, c’est là-bas qu’il est tombé sur les malfrats qui l’ont poignardé mortellement. Après il a crié au secours, les citoyens se sont mobilisés, les malfrats ont trouvé qu’il était difficile pour eux d’emporter la moto de marque TVS. Pour se sauver, ils ont fait des tirs de sommation pour se frayer un chemin».

Quelques minutes après l’acte, certains jeunes de la corporation qui travaillaient la nuit se sont mis aux trousses des bourreaux, histoire de mettre la main sur eux, mais en vain.

« Certains taxi-motards qui stationnent au carrefour Tinkisso, au Faningo, et d’autres qui travaillent la nuit se sont mobilisés sur les différents carrefours pour voir si on pouvait mettre main sur eux. Mais malheureusement, nous ne les avons pas vus. C’est un ami, il stationne souvent à Konkola devant notre cour », témoigne Ismaïla Diallo.

Transporté d’urgence à l’hôpital régional, le directeur de ce centre hospitalier a déclaré que c’est un corps sans vie qu’ils ont reçu, avant de revenir sur les types de blessures de la victime : « C’est un corps sans vie que nous avons reçu. Après expertise, nous avons constaté que la victime a des plaies au niveau du cœur et de la tête, il a été retenu que ce sont des plaies qui ont été causées par des coups de couteau », précise Dr Abdoulaye Sall.

A noter que cet assassinat intervient un mois deux semaines après celui d’Abdoulaye Baldé, poignardé mortellement le mardi 2 juillet dernier à Macinabhé, dans le quartier Doghol.

Suite au meurtre de Mamadou Samba, marié et sans enfant, les taxi-motards ont battu le pavé, boutiques et magasins sont fermés dans les différents centres de négoce de la ville de Labé. Egalement, une personne a été copieusement tabassée et il serait entre la vie et la mort, selon de sources hospitalières.

Aux dernières nouvelles, Mamadou Samba Barry sera inhumé ce vendredi à Petewel.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

+224 620 44 25 83

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités