Connect with us

Societé

Labé : un jeune de 30 ans kidnappé par des inconnus retrouvé après 24 heures à Thiaguelbory

Dans la journée du jeudi 5 octobre 2017, un jeune de 30 ans, marié, père d’un enfant, a été kidnappé par trois inconnus qui étaient à bord d’un véhicule. L’acte s’est produit aux environs de 15 heures au rond-point de Tinkisso, dans le quartier Pounthioun, dans la commune urbaine de Labé. Au micro de Mediaguinée, l’oncle de la victime précise qu’Abdourahime Diallo s’est échappé de la sous-préfecture de Thiaguelbory (Lélouma), lorsque certains de ses ravisseurs se sont éclipsés ou endormis.

« Exactement, l’un des fils de mon grand-frère, du nom d’Abdourahime Diallo, a été kidnappé le jeudi dernier, aux environs de 15 heures, au rond-point de Tinkisso. La victime, boulanger de son état, avait donné de l’argent à l’un ses employés pour aller acheter de la farine. Sur le chemin du retour, ce dernier est entré en collision avec un camion devant le Commissariat central. Informé, mon neveu est parti s’enquérir des faits à l’hôpital régional. Arrivé au carrefour de Tinkisso, il a rencontré un jeune qui ne parlait pas bien le Français et qui lui a tendu sa main. C’est à cet instant qu’il a perdu connaissance. Ses ravisseurs, au nombre de 3, l’ont mis dans un véhicule pour une destination inconnue », a expliqué Thierno Ibrahima, oncle paternel de la victime.

Abdourahime Diallo a finalement échappé à ses ravisseurs le lendemain, dans la sous-préfecture de Tountouroun. Selon son oncle, il a profité de l’absence de deux de ses ravisseurs et le sommeil profond du troisième pour prendre la poudre d’escampette.

« Lorsqu’il a été kidnappé, les bandits ont éteint son téléphone. Vers 22 heures, le portable a été allumé. Immédiatement, sa femme l’a appelé. Il a dit à cette dernière qu’il est dans une voiture mais qu’il ignore où il se trouve. Ils lui ont retiré le téléphone pour l’éteindre. Le lendemain, nous avons imploré l’aide de Dieu en organisant une séance de lecture du Saint Coran. Le même jour, le vendredi, lorsqu’ils sont arrivés à Thiaguelbory, ils ont stationné au bord de la route. Deux des ravisseurs sont sortis de la voiture pour aller je ne sais où. Le troisième était plongé dans un sommeil profond. Immédiatement, Abdourahime, qui était inconscient, a repris conscience. Après, il a eu le courage de sortir du véhicule pour s’enfuir dans la brousse. Arrivé dans un village de la localité, les gens l’ont aidé à revenir en ville. Actuellement, il se trouve chez son père dans la sous-préfecture de Koïn », conclut Thierno Ibrahima.

A noter que le kidnapping est devenu récurrent dans la commune urbaine de Labé. Le dernier cas en date c’est celui de cette femme kidnappée dans la commune urbaine et qui a été libérée à Pamelap à la frontière entre la Guinée et la Sierra-Leone. A en croire cette dernière, elle a été libérée parce que ses ravisseurs auraient trouvé son sang ‘’impur’’.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook