Connect with us

Societé

Labé : un militaire pris en flagrant délit de vol à Safatou

L’insécurité prend une nouvelle tournure à Labé. Dans la nuit du mardi à mercredi, 24 avril, c’est un sergent-chef appelé Demba Coulibaly qui a été pris la main dans le sac en train de voler du matériel de construction dans un bâtiment en chantier.

Contacté, le maire de la commune urbaine de Labé Mamadou Laly Diallo a confirmé que le militaire a bien été appréhendé sur un chantier.

« J’ai été saisi par une citoyenne du quartier Tata, qui a un chantier dans le quartier, comme quoi ils ont appréhendé un voleur qui n’est autre qu’un homme en uniforme. Finalement, ils m’ont dit que cet homme se trouve à l’escadron mobile numéro 8. Aussitôt j’ai appelé le colonel du camp pour l’en informer qui est aussitôt venu à ma rencontre à l’escadron mobile numéro 8. Les agents qui sont chargés des enquêtes sur le dossier nous ont dit que l’agent a avoué, qu’il a reconnu avoir été pris au chantier lorsqu’il était en train de voler. Nous avons fait appel au jeune qui l’a appréhendé puisque c’est le gardien qui l’a arrêté avec les citoyens du quartier vers 5 heures du matin. En tant que Maire de la commune urbaine, j’ai demandé qu’il subisse la rigueur de la loi, lui qui est censé protéger les citoyens, qu’il soit puni à la hauteur de sa forfaiture, il doit être traité comme un voleur puisque c’est un voleur, le commandant du camp a aussi donné l’engagement qu’il subira la rigueur de la loi », explique le maire.

Poursuivant, Laly a demandé aux citoyens d’être plus vigilants.

« L’appel que j’ai à lancer à l’endroit de tous les citoyens, c’est de rester vigilant. Les gens de Safatou ont été courageux. Quand le gardien a appelé au secours, les citoyens sont sortis et ont finalement arrêté le militaire. Ça n’a pas été facile. L’agent, pour se frayer un chemin, a jeté des pierres. Donc nous allons demander qu’il soit déféré devant les juridictions pour y être jugé et condamné et qu’il quitte même Labé, car le jeune qui l’a arrêté, sa vie est en danger. Que ça soit la gendarmerie, la police ou l’armée, tous doivent accepter de protéger les citoyens puisque c’est ce qui crée la méfiance entre citoyens et agents»

Cette capture du soldat intervient à un moment où le préfet de Labé Elhadj Safioulaye Bah menace d’arrêter toute personne qui porte et revend des habits camouflés. Une déclaration que le député uninominal de Labé Cellou Baldé a fustigée.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

 

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook