Labé : une famille quitte Konkola, bastion du RPG, par crainte de représailles

Print Friendly, PDF & Email

A Konkola, zone réputée favorable au RPG Arc-en-ciel (au pouvoir), au cœur de Labé, en Moyenne Guinée, des citoyens font leurs bagages par crainte de représailles. Après les violences de Kankan, fief du pouvoir. En tout cas, c’est le constat que l’on fait ce vendredi 16 octobre.

D’après nos informations c’est la famille d’un haut cadre du gouvernorat Labé, fief de l’opposition (UFDG) qui est concernée. Une situation qui aurait surpris tout le voisinage.

« C’est la fille de M. Sanoh qui m’a appelé aujourd’hui à 6h du matin pour me dire qu’elle et sa famille partent pour Conakry, c’est vraiment inquiétant puisque personne ne les a menacés dans le quartier, nous vivons tous ici comme une famille. Depuis 2010, personne n’a été attaquée dans le quartier pour son ethnie et son appartenance politique. A Konkola, il y a toutes les ethnies mais ça va il n’y a aucun problème entre les familles chacun, ce sont ces genres de situation qui créé la psychose et de l’autre côté ont dit que des familles ont été chassés à Labé », fustige cette dame qui s’est exprimée sous l’anonymat.

Joint au téléphone pour savoir les raisons qui ont poussé la famille à prendre la fuite, demoiselle FS, à brouiller les pistes.

« Qui t’a dit ça ? Eh, nous n’avons pas fui, moi je suis à la maison. (‘’Je suis devant votre maison, journaliste’’) Eh, je suis au marché. Qui t’a donné mon numéro ? », nous a répondu cette demoiselle.

A noter que pour le moment, les citoyens du secteur Ley Travaux sont partagés entre étonnement et inquiétude face à cette situation.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.