Labé : une fille de 16 tuée à coup de fusil à Konkola par des inconnus

Print Friendly, PDF & Email

Tout est parti dans la nuit de mardi 07 à mercredi 08 avril, lorsque des inconnus ont tiré à bout portant sur une fille du nom de Kira Conté aux environs de 22 heures, dans le quartier Konkola, non loin du domicile du président du conseil de quartier.

Touchée au thorax et à l’abonnement, la demoiselle de 16 ans a succombé à ses blessures aux environs de 19 heures ce mardi à l’hôpital régional de Labé à en croire le premier responsable du quartier Konkola.

« C’est tout près de chez moi que le drame s’est produit. J’ai même entendu le coup de feu aux environs de 22 heures. Je suis sorti sur la terrasse directement j’ai vu des enfants courir. Mais j’ai cru que c’est suite au couvre-feu que ces enfants fuyaient. D’après la famille, la victime quittait chez les voisins pour aller dormir, c’est là qu’elle a croisé des inconnus armés qui ont ouvert le feu sur elle » explique Thierno Abdoulaye Dramé, président du conseil de quartier de Konkola.

Atteinte à la poitrine et au ventre, Kira Conté a été admise au service de la chirurgie de l’hôpital régional de Labé. Malgré les dispositions prises par Dr Kourouma, la demoiselle a été arrachée à l’affection de ses parents aux environs de 19 heures. Larmes aux yeux, cette tante de Kira reste inconsolable.

« Le drame s’est produit derrière notre cour, ma fenêtre était ouverte puisqu’il fait chaud actuellement, j’ai entendu un coup ‘’pan’’ une seule fois, et la fille a crié ‘’woy n’na’’ j’ai dit eh ! c’est du Diakanké ça, mais par peur je ne suis pas sortie de chez moi. Donc le matin j’ai appris que c’est la fille de mon frère qui a été touchée. Et elle a succombé à ses blessures à l’hôpital » renchérie Hadja Kadé Diaby. 

L’information du décès de Kira été rendu publique ce mercredi matin 07 avril 2020, et son enterrement a eu lieu à 10 heures au cimetière de Konkola, d’après le président du conseil de quartier Thierno Abdoulaye Dramé.

« C’est ce matin que la famille nous a informé que la fille est décédée, c’est vraiment triste. Une enquête a été ouverte pour retrouver les criminels. C’est une première que nous enregistrons ces genres de drame dans notre quartier mais nous allons tout faire pour retrouver les assassins » précise-t-il.

A noter que ce meurtre a eu lieu au moment où un couvre-feu est décrété sur toute l’étendue du territoire national.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Le contenu est protégé !!