Labé : une fillette de 3 ans enlevée, violée puis tuée à Diayabhé (famille de la victime)

Print Friendly, PDF & Email

Dans la nuit du vendredi 26 novembre 2021, le corps sans vie d’une fillette de 3 ans a été découvert dans un bas-fond dans le secteur Diayabhé, quartier Madina, commune urbaine de Labé.
D’après nos informations reçues auprès des parents de la victime, la fille (OD) a été enlevé par un jeune du nom de Mamadou Saliou, âgé d’une vingtaine d’années, résident également dans le secteur Diayabhé, avant de la séquestrer, violer et finalement l’assassiner, puis jeter son corps dans un bas-fonds.
Arrêté par la gendarmerie, le jeune incriminé a avoué son crime. Trouvée à l’hôpital régional de Labé, aux environs de 20 heures, en pleure, la mère de la défunte est revenue sur les circonstances de la disparition de sa fille.
« Tout est parti lorsque je partais à mon atelier de couture, aux environs de 14 heures, j’ai dit à ma fille, néné Oumou, allons y ensemble, elle m’a dit de la laisser jouer à la maison puisque sa grande sœur est là-bas avec d’autres filles. J’ai dit d’accord. J’ai appelé sa grande sœur pour lui dire de ne pas faire pleurer sa petite sœur. Quelques minutes après mon arrivée à l’atelier de couture, ma première fille est venue en pleurs, je l’ai demandé qui l’a frappé, elle m’a dit qu’elle n’a pas été frappé mais sa jeune sœur a disparu. Je l’ai demandé où tu étais lorsqu’elle disparaissait, elle m’a dit que c’est une fille du nom de Fatima qui a commissionné sa jeune sœur et une autre fille du nom de Touppè, âgée de 5 ans, pour aller acheter des bonbons pour eux. Sur le chemin de retour, arrivées près de la mosquée, c’est là où elles ont rencontré le jeune qui détenait deux petites marmites, il a dit aux deux filles de venir, qu’il va les donner les marmites. La nommée Touppè a refusé, mais ma fille qui est la moins âgée est partie vers le jeune, et ce dernier a attrapé la main de ma fille et l’a enlevé. Depuis 15 heures, on cherchait ma fille, c’est à 20 heures que nous avons appris que ma fille a été assassinée. Mamadou saliou, le suspect, qui est connu pour sa délinquance, devant les gendarmes a reconnu son crime », a relaté Fatoumata Binta Bah, la mère de la victime avant de réclamer justice.
De son côté, le père de la victime, inconsolable, a confirmé la thèse de séquestration, suivie du viol et de l’assassinat.
« J’étais à Mombéyah, pour envoyer du sable a Sefouré, lorsqu’on ma femme m’a appelé pour m’informer que ma fille a été enlevé. Arrivé chez moi, j’ai trouvé que le voisinage s’est mobilisé pour rechercher ma fille. Lorsque la gendarmerie est venue, le jeune suspect, qui a été vu avec ma fille dans la journée a été mis aux arrêts. Une fois à la gendarmerie, il a reconnu avoir tué ma fille, il a reconnu aussi l’avoir violé. Je suis son père, j’ai 29 ans, on est originaire de Thioro, à Kankalabhé, dans Dalaba. Le jeune est saint d’esprit et actuellement, il est détenu à la gendarmerie. Nous sommes des voisins, il habite dans le quartier », a affirmé Mamadou Ciré Diallo.
Aux dernières nouvelles, Mamadou Saliou a été mis aux arrêts par la gendarmerie.

Tidiane Diallo. Correspondant régional à Labé.
620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.