Labé : une importante somme d’argent dérobée dans une boutique par des inconnus lourdement armés

Les faits se sont produits dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 janvier 2023 à Hamdallaye, un secteur relevant du quartier Poreko, dans la commune urbaine de Labé. Selon la victime,  ce sont des hommes armés à bord d’une moto de marque Apache qui ont attaqué sa boutique d’alimentation générale.

‘’Hier, aux environs de 22h 30 , trois hommes armés à bord d’une moto Apache sont venus nous intimer dans un premier temps de rentrer à l’intérieur de la boutique. J’étais en compagnie de 3 autres jeunes à la terrasse au moment des faits. Quand nous sommes rentrés,  l’un des assaillants a menacé de tirer sur une dame qui revend de l’attieké au cas où elle se hasarderait à appeler au secours, ou même si elle  faisait  le moindre mouvement. Ils ont finalement réussi à emporter mon téléphone portable et la totalité de l’argent que j’ai revendu ce vendredi qui se trouvait dans mon tiroir. Quand les jeunes ont commencé à me secourir, ils ont tiré au moins trois coups de feu en direction de la foule sans faire de victimes », explique  Mamadou Siradio Diallo.

Sous le sceau de l’anonymat, ce  témoin pointe un doigt accusateur vers des agents de service de sécurité non identifiés d’avoir perpétré cette attaque. L’un d’entre eux témoigne  sous couvert d’anonymat en ces termes : ‘’Nous étions en train de faire le thé quand des rescapés de l’attaque ont sollicité notre aide. J’ai vu la moto Apache stationnée à côté. Vu qu’ils étaient armés, nous avons procédé à des jets de pierre pour  les dissuader. C’est entre-temps qu’ils ont ouvert le feu dans notre direction heureusement personne n’a été touché. Ils étaient munis d’armes qui pourraient appartenir aux agents de sécurité », affirme ce jeune de la localité. 

Cette recrudescence de l’insécurité à Labé en général et à Poreko en particulier ne laisse pas indifférent le président du conseil de quartier.

‘’Même si mon quartier abrite le camp Elhadj Oumar Tall mais honnêtement nous sommes ces derniers victimes d’une  insécurité totale. Chaque jour mes citoyens sont victimes des cas  de vols et d’attaque à main armée. Nous avons procédé à la mise en place  d’un comité de vigilance composé de plus de 100 jeunes mais malheureusement la commune n’a pas donné son autorisation. Depuis près de 2 mois, nous sommes à l’attente », déplore Ibrahima Sory Diallo.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

+224 620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.