Labé : une nourrice enlevée, tabassée avant d’être libérée 24 heures après, à Popadara

Print Friendly, PDF & Email

Dans la journée du vendredi 2 février 2018, c’est une femme nourrice qui a été kidnappée dans la commune urbaine de Labé avant d’être retrouvée à popadara 24 h après. Originaire de la sous-préfecture de Tountouroun, à 11 km de la ville de Labé, Oumou Diallo, la victime serait enlevée par un conducteur de taxi-moto qu’elle avait ‘’déplacé’’ pour renter à Tountouroun auprès de sa famille. Sur les circonstances cet enlèvement, Mariama Lamarana, la mère de la victime déclare : « c’est une femme mariée, elle est de Djoly, dans la sous-préfecture de Tountouroun, elle a un enfant. C’est hier (vendredi) qu’elle a quitté chez nous pour aller en ville dans le quartier Mosquée pour des salutations d’usage suite à un décès. Après la levée du corps, elle dit à sa sœur qu’elle rentre maintenant puisqu’elle avait laissé son fils au village. C’est sûr qu’elle a déplacé un motard pour la déposer à la gare routière afin de prendre un véhicule pour rentrer à Tountouroun. Depuis lors, nous avons perdu sa trace. Après la prière du crépuscule, comme elle était introuvable, sa belle-mère a appelé ma petite-sœur pour lui demander si Oumou n’est pas chez nous à Maléya. Elle a répondu non. Directement, ma petite sœur m’a informé qu’Oumou reste introuvable. J’ai appelé mon beau-frère pour le lui dire. On est allé au village pour plus d’informations et prendre soin de son enfant. Lorsque son oncle est parti à la gendarmerie pour faire une déclaration, Oumou l’a appelé pour l’informer qu’elle se trouve à Popadara mais ignore comment elle est arrivée là-bas ».

Dans la foulée, l’oncle d’Oumou Diallo, nous confie qu’elle a subi quelques agressions physiques de la part de ses agresseurs. « Actuellement, elle ne parle même pas », ajoute-t-il.

« Pour le moment, elle est inconsciente on attendait jusqu’à ce qu’elle se rétablisse pour bien communiquer avec elle. Néanmoins, son bras est enflé et son doigt est blessé apparemment avec une seringue. Elle n’arrive pas à bien tourner sa tête, ce sont là ce qu’on a constaté sur elle pour l’instant. C’est une voiture de transport en commun qui l’a transportée jusqu’à Popadara, puisque la voiture était en partance pour Koula elle a été laissée là-bas. Ce sont des informations qu’on a reçues, elle a le vertige aussi, elle ne peut pas marcher pour l’instant toute seule et elle ne parle même pas pour le moment. Nous allons l’amener à l’hôpital pour des examens médicaux pour voir si elle n’a pas été également violée », renchérit Ibrahima Sow.

A noter qu’il y a quelques jours, c’est un couple qui a été enlevé également à Tountouroun avant d’être retrouvé trois jours après dans le secteur M’Balbhé, quartier Koulidara, dans la commune urbaine de Labé.

Aux dernières nouvelles, deux personnes ont été mises aux arrêts par les services de sécurité.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

 

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.