Labé : venu voler, il meurt électrocuté… 

Print Friendly, PDF & Email

Dans la nuit du jeudi à vendredi, 4 septembre, un jeune appelé Elhadj Moudjitaba Diallo est mort électrocuté. Le drame s’est produit au quartier Koroula 1, à quelques mètres de la gendarmerie départementale.

D’après nos informations, la victime était en train de voler du fer dans un atelier de réparation de réfrigérateurs.

Interrogé, le propriétaire de l’atelier qui a voulu garder l’anonymat, a reconnu être souvent victime de vol.  ”Exactement, je suis souvent victime de vol dans mon atelier. Ce sont les agents de la gendarmerie qui m’ont informé qu’un jeune a été électrocuté dans mon atelier. J’avais du matériel branché, ce n’est de ma volonté de tendre un piège à quelqu’un. C’est le destin. C’est triste ce que s’est passé, mais voler aussi ce n’est pas bon”, dit ce réparateur de frigo. 

La famille de Moudjitaba ne compte pas porter plainte. 

”C’est un jeune-frère, le benjamin de la famille. Il est sorti depuis hier matin. C’est ce matin que j’ai été informé qu’il est décédé. Il n’avait de travail, il s’appelle Elhadj Moudjitaba, 28 ans, il était sous ma responsabilité. On ne peut rien, il n’a été électrocuté certes mais la famille ne va porter plainte, nous cherchons à récupérer le corps pour qu’il soit inhumé aujourd’hui à Daka. Il était un accro de colle. Comme nous avons tout fait, il n’a pas accepté d’être sur le droit chemin voilà le résultat, on n’y peut rien” regrette Moustapha Diallo.

Ibrahim Sory Bah, syndicat taxi-moto, proche de la victime a lui aussi reconnu que le défunt était un homme tordu.

”La victime vivait à Daka 2, c’est quelqu’un qui n’a pas accepté d’être sérieux dans sa vie. Ces dernières années, il ramassait du fer pour revendre, il avait comme passion la consommation des stupéfiants comme la colle. (…)”, témoigne-t-il.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.