L’AFC de Mauro Sidibé annonce une plainte contre Kourouma et Cie, ”vendeurs d’illusions’’

Print Friendly, PDF & Email

A quoi jouent Abdoulaye Kourouma du RRD, Bouya Konaté du l’UDIR et Laye Souleymane Diallo du PLP ? Lors de la conférence de presse de ce lundi qu’ils ont animée, ces candidats à la présidentielle du 18 octobre dernier ont annoncé leur retrait du collectif des 10 candidats déclarés perdants de la présidentielle et cité l’Alliance des forces pour le changement (AFC) du Dr. Mandiouf Mauro Sidibé comme membre de leur groupe. Contre toute attente, un démenti cinglant fait par le secrétaire général et directeur de campagne de l’AFC Mamoudou Cifo Kè Touré est venu noircir le tableau.

Contacté, Kè Touré a indiqué que son parti n’a pas quitté le collectif des 10 candidats : ‘’il vous souviendra que lorsqu’ils étaient en train de présenter 4 partis, ils avaient cité un nom Kè Touré qui représente l’AFC. En réalité, c’est moi le secrétaire général et directeur de campagne de l’AFC. Mon nom a été cité comme quoi notre parti a pris part. Pourtant on n’est pas associés à cette déclaration. Mon souci principal c’est de dénoncer cette usurpation de titre et d’identité parce que je n’ai non seulement pas pris part à ce rendez-vous, mais de surcroit le parti dont je suis le secrétaire général et directeur de campagne ayant pour candidat Dr Mandiouf Mauro Sidibé n’est pas associé à cette démarche malsaine. C’est pour dire que nous ne sommes ni de près ni de loin associés à cette démarche. En plus nous avons pris part à une déclaration du collectif au siège du Pact de Dr Makalé Traoré où ces partis mêmes figuraient parmi le collectif des 10. Là-bas, nous avons ensemble rejeté les résultats provisoires, nous avons condamné la présence de la mission internationale de médiation qui est venue sans nous (les 10 autres candidats) rencontrer. Et nous avons aussi appelé lors de cette déclaration à rejeter les résultats provisoires. Nous avons appelé la cour constitutionnelle à plus de responsabilité, tout en condamnant les différentes formes de violences d’où qu’elles viennent. Ça c’est notre position. A côté de cela, mon candidat Dr. Mauro a fait une déclaration au nom du parti qui tient compte de notre position et dans ça nous avons affirmé que nous invitons à un dialogue inclusif et sincère sous l’égide d’un médiateur externe en lieu et place d’une requête à la cour constitutionnelle. Ça c’est notre position, jusqu’à maintenant qui n’a pas changé. Et c’est dommage que des vendeurs d’illusions utilisent mon identité comme ça. Mais nous porterons plainte”.

Elisa Camara

+224 654 95 73 22

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.