L’Aïd el Fitr : une forte pluie a arrosé Conakry, l’insalubrité a dominé les sermons

Print Friendly, PDF & Email

Les Guinéens ont célébré ce mercredi 6 juillet la fête de l’Aïd el Fitr dans la ferveur et la communion. Vêtus de leurs plus beaux habits, les musulmans ont rallié au matin les lieux de prière. A Mafanco, quartier populaire de Matam, en banlieue de Conakry, où réside la famille présidentielle, la prière a débuté plus tôt que prévu pour cause de fine pluie. L’imam entamera la prière aux environs de 9h 15.

Dans son sermon (voir photo, les citoyens en peits groupes sous des tentes après la prière),  l’imam a fait une mention spéciale à l’insalubrité, ce mal qui gangrène de nos jours la capitale. Pour lui, « le civisme doit commander nos actes, les citoyens ne doivent pas assainir chez eux et salir les rues et autres places publiques ». Poursuivant, il a demandé aux autorités politiques d’agir pour débarrasser Conakry de ses saletés qui jonchent ses rues. Enfin, il a formulé des prières pour la paix en Guinée et dans le monde. Il a imploré Allah de sauver les victimes innocentes des affres de la guerre. Les croyants, à la fin du sermon, se saluent à la main sur fond de bénédictions. Et le ciel se mit en action. Une averse arrose la capitale guinéenne.  La fête se poursuit…

Par Mediaguinee

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.