Connect with us

Societé

L’An 59 de l’armée guinéenne : la fête célébrée en grande pompe à Labé

L’armée guinéenne a célébré le mercredi 1er novembre 2017, l’an 59 de sa création. Dans la commune urbaine de Labé, cette fête a mobilisé autorités régionales, préfectorales, communales et religieuses. Ils étaient également des centaines de civils à avoir pris part à cette célébration au camp El hadj-Oumar-Tall, situé à 7 km du centre-ville. Dans son discours de circonstance, le commandant de la deuxième zone militaire est revenu sur l’historique de l’armée guinéenne, avant de mettre en exergue les changements opérés en son sein.

« Mes sentiments sont très bons. Nous sommes très contents. Aujourd’hui, c’est le jour-anniversaire de la création de l’armée guinéenne qui a 59 ans de vie. Et le grand acquis   de cette armée, c’est la réforme, grâce au président, le commandant en chef des forces armées guinéenne, qui a fait de cette réforme du secteur des forces de défense et de sécurité une volonté politique. Et cette volonté politique a été saisie par l’armée. Aujourd’hui, nous faisons de cette réforme notre creuset, notre chemin à parcourir tous les jours. Cette réforme a permis à l’armée guinéenne de se comporter comme des soldats républicains. A travers la réforme, les changements effectués au jour d’aujourd’hui, l’armée guinéenne   agit sur le plan africain et international. Nous avons des observateurs partout, à travers le monde. Nous sommes un pays contributeur de troupe au niveau de la Minusma. Le bataillon guinéen donne satisfaction à la CEDEAO, à l’Union africaine. Tout cela, c’est grâce à la réforme du secteur de la Défense et de la Sécurité », explique le colonel Nabi Youssouf Bangoura.

Le commandant de la deuxième zone militaire a par ailleurs tenu à rappeler que le camp El hadj Oumar Tall manque de beaucoup de choses, comme les latrines.

« Au niveau de la deuxième région de Labé, nous avons beaucoup de travaux à faire. Vous-mêmes, vous avez constaté l’état du camp. Nous sommes en train de nous battre auprès de nos autorités pour nous aider à construire des logements pour les militaires, à faire la clôture du camp, et à installer certains équipements qui nous manquent aujourd’hui. Nous avons aussi un problème au niveau de notre infirmerie qui n’est pas bien équipée. Mais nous avons la promesse de nos chefs que sous peu de temps tous ces équipements seront en place. En gros, nous avons des problèmes de logement, d’équipements et de clôture du camp », conclut le commandant.

Après ce discours, la parole a été donnée au gouverneur de région, Sadou Keïta, qui a rendu hommage aux anciens combattants pour avoir beaucoup contribué au maintien de la paix en Guinée. Tout ceci a été suivi du défilé des forces de défense et de sécurité. Des prières ont été formulées par le premier imam de la Grande mosquée de Labé, El hadj Thierno Mamadou Badrou Bah.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook