Lancement d’une nouvelle marque de véhicules fabriqués à Madagascar

Print Friendly, PDF & Email

Le président malgache Andry Rajoelina a annoncé mercredi la production dans le pays d’une nouvelle marque de véhicules, en collaboration avec des entreprises chinoise et allemande.

“Nous nous réunissons aujourd’hui pour lancer officiellement la marque GasyCar, une marque qui va construire des voitures et des motos”, a déclaré le président Rajoelina à Antananarivo. “On va vendre sur le marché national, mais on pense aussi exporter en Afrique et partout dans le monde”, a-t-il ajouté.

Une usine de montage de la marque sera construite à Madagascar. Les premiers véhicules, conçus en collaboration avec des sociétés chinoise et allemande, dont les noms n’ont pas été révélés, seront commercialisés d’ici trois ans.

Mercredi, des prototypes de motos de la marque GasyCar, et des maquettes de véhicules SUV, ont été présentés au public. GasyCar sera la deuxième marque de véhicules fabriqués à Madagascar, après Karenjy.

Le constructeur Karenjy, fondé en 1984, vend tant bien que mal chaque année quelques dizaines de véhicules rustiques et bon marché (à partir de l’équivalent de 6.500 euros), qui peinent à concurrencer les grandes marques européennes ou asiatiques. Karenjy a fabriqué deux “papamobiles” à l’occasion de la visite en 1989 du pape Jean Paul II et l’an dernier pour la visite du pape François.

Après son élection en 2018, Andry Rajoelina a promis une industrialisation de Madagascar, l’un des pays les plus pauvres au monde. Neuf habitants sur dix de la Grande Ile vivent avec moins de deux dollars par jour.

Belga

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.