Lancement d’une nouvelle version de la « carte verte » chinoise

Print Friendly, PDF & Email

Récemment, la Chine a mené des études sur la mise en application de la nouvelle version du titre de résidence permanente pour les étrangers. Sous l’égide du ministère chinois de la sécurité publique, une vingtaine de ministères et commissions chinois entament la révision du justificatif, qui vise à renforcer sa fonction d’identité. Le nouveau justificatif sera mise en service d’ici à la fin de l’année. Il sera plus pratique et plus valorisé. Ceci constitue une mesure importante pour la réforme lancée par la sécurité publique et a un rôle majeur dans l’amélioration des services douaniers.

Depuis plus d’un an, le ministère de la sécu s’applique à mettre en œuvre l’« Avis sur le renforcement de la gestion des services de résidence permanente pour les étrangers », examiné et approuvé le 15 septembre 2015. Un mécanisme de coordination a été mis au point, auquel participent 33 ministères. Ils ont rédigé un dossier « Règlement sur la résidence permanente des étrangers (version préliminaire) ». Des essais-pilotes ont ainsi été menés à Beijing, à Shanghai, dans les provinces du Guangdong et du Fujian, etc. Ils ont mis en place des mesures phares comme l’instauration d’un marché libre de talents étrangers, des mesures préférentielles pour les Chinois ayant une nationalité étrangère, un système de conversion d’identité, un système d’évaluation intégrale, etc. Grâce à cette réforme, de plus en plus d’étrangers sont venus et se sont installés sur le territoire chinois. Selon des statistiques officilles, un total de 1 576 titres de résidence permanente ont été octroyés aux étrangers en 2016, soit une augmentation de 163% par rapport à l’année précédente.

Outre la résidence permanente, les autorités de la sécurité publique font des efforts pour faciliter aux étrangers les demande de visa, les entrées et sorties, le séjour et la résidence en Chine. On instaure actuellement aux 87 ports d’entrée des points de demande de visa. Dans 15 villes chinoises, ceratins étrangers se voient dépenser d’un visa pour un séjour de transit en moins de 72 heures. Dans les provinces de Jiangsu, Zhejiang et à Shanghai, la durée s’allonge à 144 heures. En 2016, la Chine a enregistré 56,53 millions d’entrées et sorties des citoyens étrangers, soit une augmentation de 8,89% par rapport à 2015.

En Chine, des mesures douanières se sont succédés pour attirer davantage de talents étrangers à s’y implanter. En janvier 2016, le Ministère de la sécurité publique a inauguré 20 nouvelles mesures douanières visant à soutenir l’innovation et le développement de Beijing, parmi lesquelles figure la création d’un bureau de la résidence permanente pour les étrangers.

Par Li Ning, journaliste au Quotidien du Peuple

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.