Lancement des travaux des journées nationales de la mutualité en Guinée, ce mercredi

Print Friendly, PDF & Email

Dans le but de contribuer à la lutte contre l’exclusion sociale et la pauvreté en Guinée, le Réseau des Promoteurs de la Protection Sociale en Guinée, sous la conduite du Ministère de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance a procédé mercredi à Conakry au lancement des travaux de l’atelier des journées nationales de la mutualité en Guinée. Le thème est : “place des mutuelles de santé dans la mise en œuvre de la politique nationale de protection sociale en Guinée”.

Durant ces journées de travaux, les participants, venus de la sous-région et de l’extérieur échangeront autour des questions qui visent à promouvoir le développement des systèmes de protection sociale par les populations guinéennes. Ceci afin de faire des recommandations au niveau des autorités compétentes pour la mise en œuvre de cette politique nationale de la protection sociale en Guinée.

Dans son discours, la présidente du réseau, Aissatou Noumou Barry a déclaré : “Les présentes journées nationales dont le thème principal porte sur ” la place des mutuelles de santé dans la mise en œuvre de la politique nationale de protection sociale en Guinée”, viennent à un moment opportun, dans la mesure où elles deviennent capables d’offrir aux acteurs mutualistes, l’autorité de tutelle, structures d’appui technique et partenaires au développement, les conditions favorables d’un échange fécond véhiculé par des mécanismes opérationnels cohérents capables de maximiser la participation effective du mouvement mutualiste inspiré et conduit par cette politique nationale“.

En organisant ces journées nationales en partenariat avec la Direction Nationale de l’Action Sociale et le soutien financier des ONG : solidarité mondiale, essentiel et fraternité médicale Guinée-MEMISA, le réseau PPSOGUI cherche à faire partager une vision commune avec l’ensemble des acteurs concernés dans la perspective de développer la mutualité et assurer une couverture nationale dans les prochaines années“, a-t- elle ajouté.

De son côté, le représentant du réseau zonal multi acteurs de protection sociale en Afrique de l’ouest, Issa Issouma d’expliquer :” Le réseau zonal multi- acteurs de protection en Afrique de l’ouest est un réseau qui a été créé en 2014. Il regroupe le Benin, le Burkina Faso, la Guinée, le Mali, le Sénégal et Togo. Il constitue un cadre d’échanges de la capitalisation, mais aussi de participation citoyenne au dialogue politique sur toutes les questions de convergences au niveau de la zone régionale en plus au niveau international. Il intervient également en appui aux pays dans l’organisation de l’événement tel que celui qui nous réunit (…)”.

En tant que membre du gouvernement, a affirmé le ministre du Travail Damantang Albert Camara, ‘’je félicite les organisateurs de ces journées.  J’ai pleinement confiance qu’elles ont un intérêt fondamental non seulement pour les travailleurs mais pour l’ensemble de la population guinéenne notamment celles qui peuvent se trouver dans les situations fragiles. Mais également en tant que ministre en charge du Travail que cette initiative telle qu’elle est bloquée rejoint par traitement toutes les recherches de solutions de voies et moyens que le gouvernement et le ministre en charge de travail mettent en œuvre pour assurer ce qu’on appelle le travail décent (…). Mais nous avons pleinement conscience que le travail se fait à la base avec les initiatives telles que les vôtres qui adressent ces questions-là au quotidien en prenant en compte les préoccupations des populations à la base“.

Sous son égide, la ministre de l’Action Sociale, Mariame Sylla s’est réjouie en ces termes : “Au sortir de ces trois journées de retraite d’échanges, que nous trouvions des solutions par rapport à la réalisation de l’un des axes stratégiques sur la politique de protection sociale que le gouvernement a bien voulu doter la Guinée à travers notre département. Vous savez la couverture sanitaire universelle, la guinée tant vers ça, mais il ne revient pas au seul gouvernement pour pouvoir assumer il faudrait que les bénéficiaires eux aussi puissent contribuer”. Avant d’ajouter : “Donc les échanges vraiment avec nos invités venant de la sous-région et du monde vont aider à ce que nos organisations sur les mutuelles au niveau national puissent avoir des instruments, les outils pour pouvoir mieux se développer dans le cadre de la mise en œuvre et de la réalisation des objectifs de la politique de protection sociale”.

A noter, que cette ouverture des travaux sur la politique nationale de protection sociale en Guinée a connu la présence de la présidente du Conseil Economique et Social, Hadja Rabiatou Sérah Diallo, Elhadj Ahmadou Diallo de la CNTG et plusieurs cadres du Ministère de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance.

Elisa Camara

+224 654 95 73 22

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.