L’ancien entraîneur du Syli Nouzaret sans pitié avec Kévin Constat: ‘’il se faisait toujours tirer l’oreille’’

Print Friendly, PDF & Email

Robert Nouzaret, qui l’a dirigé pendant plus de deux ans en sélection guinéenne, nous parle du gaucher Kévin Constant, mis à l’essai depuis aujourd’hui à l’ASSE.

“J’ai eu beaucoup plus de soucis avec l’homme qu’avec le footballeur. Le joueur est super compétitif. C’est un gaucher pétri de qualités qui peut évoluer arrière gauche ou milieu gauche. Kévin est aussi à l’aise défensivement qu’offensivement. Sur le plan du jeu, il a un potentiel énorme. Il a acquis une bonne petite expérience de la Série A. Il joué au Chievo, au Genoa, plusieurs saisons au Milan AC et plus récemment à Bologne.

Mais ma collaboration avec lui a été difficile sur le plan humain. Il se sentait toujours frustré ou agressé. Il n’a pas toujours fait ce qu’il fallait pour avoir une réputation d’homme aussi importante que celle du joueur. Kévin a traîné des casseroles. Maintenant, je l’ai eu en sélection guinéenne de 2007 à 2009. Depuis sept ans, de l’eau a coulé sous les ponts. J’espère qu’il a tiré des leçons de ses expériences malheureuses.

Etre contacté par Saint-Etienne et avoir cette possibilité de revenir en France dans un club de cette envergure, c’est une opportunité à saisir à fond ! L’ASSE ne le met pas à l’essai par hasard. Moi je me suis toujours battu pour l’avoir. C’est avec moi qu’il a eu ses premières sélections avec le Syli National. Il évoluait à l’époque à Toulouse. J’ai ensuite fait appel à lui quand il jouait pour Châteauroux. Je le faisais jouer milieu gauche, on jouait sur son pied gauche sur des balles croisées. Il était capable de frapper de loin et de récupérer, de centrer et de bien se replacer.

Kévin a été malheureux lors de la Coupe d’Afrique des Nations 2008 que j’ai faite avec la Guinée au Ghana. Au dernier moment il n’a pas été qualifié. Ça l’a un peu traumatisé. Après j’ai voulu le reprendre mais il n’a pas voulu revenir. Il se faisait toujours tirer l’oreille. On avait toujours du mal à tirer sur le plan humain la quintessence de ce qu’il valait vraiment. Souvent il croyait que se seules qualités footballistiques lui permettraient de réussir.

Bien sûr il peut dire qu’il a joué au Milan AC, d’accord. Mais il faut regarder le résultat. Il vient d’enchaîner deux saisons difficiles. Dans cette période-là, il n’a joué qu’une vingtaine de matches toutes compétitions confondues. Les gens se posent des questions sur lui.  Christophe Galtier devra mettre l’accent sur son état d’esprit, sa volonté, sa motivation. Kévin a la possibilité de faire sa fin de carrière dans un contexte idéal. Son profil de joueur reste intéressant. Il peut jouer couloir gauche dans un 4-4-2.

S’il ne pense qu’au jeu, qu’à son challenge sportif, et qu’il est bien stable, je pense que ça peut être un bon coup pour Saint-Etienne. Mais s’il vient avec des préjugés et se la raconte avec son expérience en Italie, il va être difficile à gérer. Comme il a merdouillé à droite et à gauche, je pense qu’il aura l’intelligence de la jouer profil bas et tout faire pour saisir la chance qu’on lui donne. Kévin approche désormais la trentaine, c’est le bon âge pour être mûr et faire une bonne fin de carrière.”

(poteaux-carrés)

  1. Sylla 5 ans il y a
    Repondre

    Merci Nouzaret.
    La vérité est que ce joueur est nul. Il ne sait pas jouer.
    C’est comme le Ibrahima Traoré là. Voici des soi disant joeurs qui n’ont remporté aucun trophée(tellement ils sont nuls) mais veulent se prendre pour des stars.
    Je demande au futur entraineur du Sily Amara Traoré de ne jamais sélectionné ces tolés.
    É mu fata bérédé. Équipe nakhan mu coupe ra ssoma.
    Le Sily est nul. Sily zero. Kobila. Wo kélibé vauriens. Vous êtes la honte de la Guinée.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.