Lansana Diawara à Beyla : « accompagnez le FDSI pour que tous les Guinéens jouissent des fruits de la croissance du pays »

Print Friendly, PDF & Email

Comme à Lola, à Beyla également, les populations étaient fortement mobilisées pour accueillir la mission conduite par le directeur général de Fonds de développement économique social et de l’Indigence dans la maison des jeunes.

Dans son discours de bienvenue, le maire de la commune urbaine de  Beyla, Djiba Donzo, a invité les élus locaux à accorder une importance capitale à cette sensibilisation.

« La mission que nous recevons  aujourd’hui est une mission qui est venue nous aider. Elle s’inscrit dans les programmes phares des nouvelles autorités, à leur  tête, le colonel Mamadi Doumbouya. La préfecture de Beyla est frappée par une pauvreté extrême ces derniers temps. Nos pères, nos mamans vivent en deçà d’un dollar par jour. Si le président et le gouvernement ont pensé à nous pour faire en sorte que les ressources financières du pays soient mieux réparties en touchant les couches les plus vulnérables du pays, alors nous devrons accorder une importance à la présente sensibilisation. Alors, je vous exhorte à faire la restitution effective à la population afin de faciliter le processus de ciblage des ménages, » a expliqué le maire.

Pour sa part, le directeur général du Fonds de développement social et de l’Indigence, Lansana Diawara, s’est réjoui de la mobilisation des élus locaux, avant de les inviter à la large diffusion des messages.

« Je vous invite à accompagner le Fonds de Développement Social et de l’Indigence dans ces opérations de ciblage en transmettant les mêmes messages de sensibilisation à vos communautés respectives. Votre rôle ne se limite pas à cela. Bientôt les agents enquêteurs seront déployés sur le terrain. Ils auront besoin de votre accompagnement. Nous comptons sur vous pour la réussite de ce programme, afin que tous les Guinéens jouissent des fruits de la croissance économique de ce pays. C’est le seul moyen pour que les personnes démunies, même dans les zones les plus reculées, puissent bénéficier des retombées, des avantages économiques de ce pays, » dira Lansana Diawara, directeur Général du Fonds de Développement Social et de l’Indigence

Des messages qui semblent être bien perçus par les élus locaux, qui s’engagent à leur tour à faire la restitution à la base.

« C’est une opportunité cette fois-ci pour la majorité silencieuse. Alors, il faut la saisir. Ça sera la première fois que tous les Guinéens profitent de la richesse du pays. Nous sommes cette fois-ci rassurés que le moment est arrivé. On a toujours parlé que le PIB augmente, mais la misère persiste. Et si les nouvelles autorités et plus particulièrement le CNRD et son président, je pense que nous de notre côté, on fera de notre mieux que cette initiative aboutisse. Fidèlement, nos populations seront bien informées pour que le travail des agents qui seront déployés soit facilité, » a promis Mohamed Camara.

Les préfectures de Macenta et Guéckédou seront la dernière étape de la mission  de sensibilisation sur le registre social unifié ce mardi.

Amara Souza Soumaoro, correspondant à N’zérékoré

621-94-17-77

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.