‘’L’autre Alpha Condé, le vrai. Tibou Kamara a-t-il raison ou tort ? (Par Lansana Diawara)

Print Friendly, PDF & Email

Face aux interrogations, interpellations et interprétations d’intellectuels, de journalistes, de citoyens et autres je me fais le devoir d’apporter mon avis sur cette analyse qui a suscité tant de polémique par une certaine opinion dans le milieu politique et de certaines organisations de la société civile.

L’authenticité des relations sociales et des rapports humains réside en la vertu que les uns et autres expriment à travers des marques pertinentes établies entre eux dans une civilité récurrente à travers les moments qui caractérisent leur histoire. Cela est d’autant.plus important que la fluidité de la société qu’ils sont amené à administrer à un moment où l’autre se solidifie et se renforce davantage. En tant que citoyen et non au nom d’une entité sociale quelconque, j’ai le droit et le devoir de me prononcer sur cette tribune qui interpelle tout guinéen. Et du coup, la part de chacun dans l’édification de notre pays est de mise.

Il y a des vérités historiques qui sont le fruit de la gratitude et de la générosité agissante qui retiennent pour longtemps, les valeurs ancestrales que les devanciers ont léguées à leur progéniture. Qui plus est, le Pr Alpha Condé mérite bien qu’on s’attarde à découvrir l’homme dans sa perplexité humaine, avec ses défauts et qualités incontestable reconnue par plus d’un, Dans cet esprit, Tibou Kamara, dans sa tribune « L’autre Alpha Condé, le vrai » n’a rien laissé au hasard quand on sait la nature de la profondeur des relations qui le lient à l’homme Alpha Condé, qui de surcroît et en toutes évidence, mérite plus qu’on parle de lui.

Et au regard de la vérité historique, Tibou a relaté les bases du fondement d’une amitié teintée de vertu, de sincérité et d’administration tous azimuts.

A le lire, on comprend que son témoignage est de la source du cœur émanant d’une personne attachée profondément à ses convictions qui. De près ou de loin, reste des valeurs. Incontestables et inaliénables. SOCRATE disait que « L’homme est le véritable trait d’union de l’essentiel ». De fait, Tibou évoque sa part d’identification de cet autre homme dans ses prises de positions constructive et d’une nation harmonieuse et fière. La question n’est évidemment pas pour moi de défendre une cause quelconque mais j’estime humblement que la vérité doit être dite au moment où il faut et exactement à une période précise.

 

A le lire, il restitue ce que nombre de personnes ignorent ou certainement du moins en savent peu ; l’histoire de ses rapports humains qui lient Alpha Condé à lui particulièrement et dans une logique d’idées et d’expériences probante. Loin de tout soupçon ou de considération anachronique on est en même de croire en la sincérité de Tibou Kamara.

Une certaine opinion affirme même sans élucider la véracité qu’il est < hypocrite > (…) Qu’à cela ne tienne. L’hypocrisie est un mode de vie dans ce contexte qui amène un individu à livrer une certaine guerre sans raison évidente ; ce qui n’est pas le cas de Tibou Kamara. On dit de lui qu’il est à la fois en bons termes avec Alpha Condé et Cellou Dalein (!)

Pourtant rien ne doit l’amener à livrer des hostilités béantes sans fondement, alors qu’il est ami avec l’un et l’autre sur des valeurs connues, chose qu’il a toujours revendiqué publiquement.

A mon entendement, Tibou Kamara est à même de pouvoir jouer à la fertilité et de l’intelligence de ses rapports humains avec le Pr Alpha Condé qui reste son principal atout. Il a découvert l’homme depuis ses premiers pas à l’extérieur du pays et joué un rôle particulier lors des tractations politiques intervenues en Guinée pour l’instauration et la démocratie et de l’État de droit dans notre pays. Il était et il est toujours auprès du Pr Alpha Condé. Donc, la particularité de cette tribune réside en la valeur fondamentale entre ces deux personnes. C’est dans une franchise admirable qu’il présente ainsi Alpha Condé comme un modèle et intègre dans sa diversité humaine.

J’ose rappeler que les valeurs humaines sont postérieures à l’existence des nations, des royaumes des dynasties, ou des organisations politiques et sociales établies de nos jours. Qui plus est, les relations humaines prévalent sur toutes autres considération….

En tout état de cause, nonobstant toute velléité ou prise de position partisane, j’estime que le témoignage de Tibou Kamara donne beaucoup plus de réflexion et d’analyse face à ce qui nous est de commun dans une société humanisée. Il démontre le rôle que joue son ami dans la prise en main du destin de la Guinée qui pourrait avoir un avenir radieux au regard des réalités en face.

De ce point de vue-là, j’exporte les uns et les autres à cultiver et à défendre les valeurs humaines pour consolider les bases de l’amitié et de la cohésion dans la réciprocité pour une nation forte.

La question est de savoir quel type de société humaine voulons-nous pour la Guinée en ce 21eme siècle de tous

Lansana Diawara 

Citoyen Guinéen

 

1 Commentaire
  1. aaa 5 jours il y a
    Repondre

    Coco lala

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.