L’axe Faranah-Dabola, un véritable casse-tête pour les usagers

Print Friendly, PDF & Email

En Guinée, l’on constate que les routes sont d’une praticabilité saisonnière. En ce sens que l’arrivée de la saison des pluies est synonyme de la forte dégradation de plusieurs réseaux routiers. C’est le cas de la nationale Faranah-Dabola. Longue de 108 kilomètres, cette route est de nos jours est dangereusement usée.

 Sur cet axe, l’usager est dégoûté par les nids de poule, des fossés, des boues et des flaques d’eau. Il n’est pas rare de voir des véhicules embourbés çà et là et ou en panne, conséquence du mauvais état de la route. Ousmane Kourouma, ce chauffeur de camion dont le véhicule est bloqué dans la boue lance son cri de cœur.

« Aujourd’hui nous souffrons énormément. Quitter Faranah pour Dabola c’est tout une armada de problèmes. Partout sur la route, ce sont les trous et les boues qu’on rencontre. Nos véhicules tombent en panne à tout moment à cause de l’état de la route. Depuis la nuit du mardi (08 septembre 2020 ndlr) mon véhicule est bloqué dans la boue ça fait trois jours que nous sommes là. Nous demandons au gouvernement de nous aider pour bitumer cette route. Le trafic Faranah – Dabola marche très bien. Même ceux qui quittent la forêt pour Dabola, Bissikrima, Bankö, Kaboukaria et Dinguiraye passent par cette route. Et si l’Etat n’intervient pas d’ici l’hivernage prochaine, cette route sera coupée », prévient-il.

À signaler que la situation actuelle de cette route nationale Faranah – Dabola est très critique. Plusieurs cas d’accidents avec à la clé des blessés et des morts sont souvent enregistrés.

Lanciné Kéita, correspondant à Faranah

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.