Laye Souleymane Diallo (PLP) accuse “certains partis politiques de déclencher une guerre civile en Guinée”

Print Friendly, PDF & Email

Le seul candidat à la présidentielle du 18 octobre dernier à avoir félicité le président Alpha Condé pour sa victoire proclamée par la CENI, Laye Souleymane Diallo président du parti PLP, a, ce lundi invité les Guinéens à l’unité nationale et accusé certains partis politiques d’avoir l’intention d’entrainer la Guinée dans une « guerre civile » pour des intérêts personnels.

Selon, lui :« En Guinée, depuis un certain temps ce n’es plus une manifestation ce sont des émeutes que des partis politiques organisent. Parce que tu ne peux pas manifester avec des gourdins, des machettes, des fusils de chasse et dire que tu manifeste ».

 « Depuis un certain temps nous connaissons le projet de certains partis politiques qui cherchent à déclencher une guerre civile en Guinée. Ils prennent des loubards pour aller agresser d’autres communautés pour que les communautés se sentent frustrées et s’attaquent entre elles » a-t-il ajouté.

Rappelant qu’on ne peut pas aimer un régime mais : « aimons notre pays. Ce n’est pas l’argent d’Alpha Condé qui a mis ces lampadaires. ( ….) Si nous manifestons, manifestons légalement. (…). Si on callaisse tout au nom d’une soi-disant démocratie, de quelle démocratie parle-t-on ? même dans les plus grandes démocraties ça ne se passent pas comme ça ».

Avant de s’interroger : « pourquoi s’attaquer aux édifices publics? Nous ne pouvons pas accepter que des partis politiques détruisent le pays parce qu’ils pensent que ce sont eux seulement qui peuvent construire ce pays-là, c’est ensemble qu’on peut construire ce pays. Un deal politique vaut qu’une guerre. Nous allons demander à l’Etat de déclencher des poursuites contre ces gens-là, et qu’ils répondent devant les autorités compétentes. Il ne faut pas aimer Alpha Condé ce n’est pas un problème mais aimons ce pays, et aimons les acquis que nous avons déjà eu, conservons-les (…) ».

Pour clore, l’opposant a invité l’ensemble des citoyens guinéens à bouder les manifestations appelées par l’UFDG de Cellou Dalein Diallo et ses alliés.

Rachidatou Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.