Le Bl veut d’institutions capables de destituer le chef de l’Etat en cas de ”manquements”

Print Friendly, PDF & Email

Le Parti Bloc Libéral (BL) dirigé par Dr Lansana Faya Millimouno a tenu sa toute première Assemblée générale au compte de la nouvelle année, ce samedi 02 janvier 2021, au siège du parti à Lambanyi.

Cette cérémonie, s’est déroulée, sous les fanfaronnades, des slams et des prestations artistiques, en l’honneur du 2ème vice-président M. Francis, qui était en convalescence aux États-Unis, à cause d’une chute, lors d’un meeting du BL, en région forestière, qui a conduit à l’amputation de sa jambe gauche et un satisfecit lui a été remis à cause de son engagement au sein du Bloc Libéral.

Après la présentation des nouvelles adhésions, Dr Faya Millimouno a adressé ses meilleurs vœux à l’ensemble des militants du BL mais aussi à l’ensemble du peuple de Guinée, avant de donner la position politique que compte mener désormais son parti.

 « Nous avons analysé objectivement la situation et pris acte du nouveau contexte de notre pays en s’engageant dans la voie de la pacification du pays et du dialogue inclusif, afin que les Guinéens connaissent enfin la quiétude dans l’esprit d’un développement et de la prospérité partagée. Ainsi, nous nous sommes fixés de nouvelles priorités qui sont: travailler à faire baisser la tension dans le pays afin d’ouvrir le dialogue, permettre le peuple de panser ses plaies et d’amorcer une sincère réconciliation; faire libérer tous les opposants de l’opposition et de la société civile qui sont actuellement dans les prisons, ici à Conakry et à l’intérieur du pays; réfléchir à des nouvelles stratégies permettant de continuer le combat que nous avons entamé depuis que nous nous sommes constitués en parti politique, depuis le 11 février 2013 », martèle-t-il.

En se basant sur ces priorités, Dr Faya dit savoir qu’il est urgent et impérieux pour nous de mettre fin aux crises politiques récurrentes dans notre pays « qui découle du non-respect de nos lois, les lois que nous avons nous mêmes votées. Pour y arriver, le BL invite et interpelle d’abord le Président de la République, à mettre en place un groupe technique composé des personnalités de valeurs incontestables choisies parmi toutes les forces vives de la nation, à travailler sur la feuille de route afin de mettre en place un cadre de dialogue inclusif, devant être animé par des personnalités connues, pour leur probité morale et intellectuelle », recommande l’opposant

Pour désamorcer la crise politique en Guinée, le président du Bloc Libéral plaide pour  un véritable processus de réconciliation nationale à travers « la mise en place d’une commission vérité justice et réconciliation, mettre en place des institutions fortes, indépendantes et impartiales, capables de freiner tout projet et politique contraires à la constitution et aux lois de la République et surtout des institutions capables de destituer le Président de la République en cas de manquements et des haute trahison », insiste le président du Bloc Libéral (BL).

Mamadou Yaya Barry

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.