Connect with us

International

Embalo accuse la Cedeao d’ingérence en Guinée-Bissau et de fermer les yeux sur ‘’des civils tués’’ en Guinée

Published

on

A 48 heures de la mission de bons offices de la CEDEAO à laquelle Alpha Condé fera partie, l’ancien Premier ministre bissau-guinéen et candidat à la présidence du Mouvement pour l’Alternative Démocratique (Madem-G15), général Umaro El Mokhtar Sissoco Embalo, a fustigé le communiqué de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), lors du sommet des chefs d’Etat tenu au Niger le vendredi 8 novembre dernier. Il dit que c’est est une honte, non seulement pour le président bissau-guinéen José Mario Vaz, mais à l’échelle nationale.

Selon la BBC, M. Embalo a exprimé son indignation lors d’un rassemblement populaire à Ondame, dans la région de Biombo, après avoir conseillé à José Mario Vaz de quitter la course présidentielle et de le soutenir, car “la chaîne de commandement de la Jomav a déraillé”.

Pour lui, cité par la BBC, la souveraineté guinéenne risquait d’être violée, car la CEDEAO adopte une position préjudiciable à la situation de la Guinée-Bissau, contrairement à ce qu’elle fait dans d’autres États membres comme la Guinée “où des civils sont tués dans la rue”.

L’homme politique estime que le bureau du procureur général et la Cour suprême ne devaient pas rester silencieux face à l’ingérence de la CEDEAO dans les affaires intérieures de l’Etat et à la violation totale de la Constitution de la République de Guinée-Bissau, rapporte la chaîne Anglaise.

Il a tout de même assuré qu’en dépit de la décision de la CEDEAO, José Mario Vaz ne sera pas lésé par qui que ce soit, informe BBC qui rapporte que Umaro Emballo, le candidat du Madem G-15 s’est aussi pris à Domingos Simoes Pereira (candidat à la présidence du parti au pouvoir) qu’il a accusé d’inciter à la discorde entre Guinéens. Il a en outre salué la décision de Faustino Fudut Imbali de démissionner de son poste de Premier ministre.

Noumoukè S.

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités