Le centre Faloulaye de Madina en feu : des centaines de millions partis en fumée (responsable du centre)

Print Friendly, PDF & Email

Un immense incendie d’origine non déterminée pour l’instant s’est déclaré ce samedi 8 février 2020 au centre commercial Faloulaye de Madina situé sur la route Niger. L’incendie s’est déclaré au 5ème niveau de l’immeuble et plusieurs magasins ont été touchés. Même s’il n’y a eu aucune perte en vie humaine, les dégâts matériels causés sont importants.

À en croire le responsable du centre commercial, il pourrait bien s’agir d’un court-circuit.

Tout a commencé aux environs de 13 heures lorsque Abdoul Hamid Diallo, responsable du centre Faloulaye qui avait fini ses ablutions se préparait pour la prière de 14 heures.

Soudain, il entendit des bruits venant de la rue en bas de l’immeuble et voulu savoir ce qu’il en était.

« C’était aux environs de 13 heures 20 minutes, j’avais déjà effectué mes ablutions et je me préparais pour aller à la prière lorsque j’ai entendu les bruits des passants en bas. J’ai regardé par la fenêtre et j’ai vu qu’ils indexaient le toit de notre immeuble. Je suis sorti et j’ai vu la fumée dans le couloir. Moi je pensais que c’était le transfo qui avait pris feu mais vu l’ampleur de la fumée j’ai compris que c’était l’un des magasins suite à un court-circuit. Donc je suis descendu pour mieux c’est en ce moment que j’ai compris que c’est le toit de l’immeuble c’est à dire le cinquième niveau qui était en feu. Alors on a eu des contacts et on a commencé à appeler les sapeurs-pompiers. Mais avant que ces gens-là n’arrivent, les jeunes se sont mobilisés avec les moyens de bord vu qu’on avait un stock d’eau dans le puit au sommet, on a pu utiliser ce stock et ils ont pu vraiment nous aider. Mais vu l’ampleur des flammes on ne pouvait pas contenir le feu, mes jeunes ont commencé à se rallier en nous apportant des bidons, des seaux d’eau. Les voisins et les passants, franchement chacun s’est investi en attendant l’arrivée des sapeurs-pompiers », a-t-il entamé.

C’est Mamadou Sidi Barry, l’un des jeunes volontaires qui a contribué à éteindre le feu qui a vu la fumée se dégager du toit de l’immeuble

« J’étais assis de l’autre côté et j’ai vu une fumée qui se dégageait du toit de l’immeuble et je suis venu alerter les gens. Dieu merci ce n’était pas la nuit et les volontaires se sont beaucoup battus. Si les gens n’étaient pas là, tout le centre allait brûler et personne ne pouvait rien faire. On n’a pas vu d’où venait le feu. On a juste vu la fumée se dégager. Dieu merci le feu est maîtrisé mais il y a beaucoup de pertes », a-t-il expliqué.

Ce n’est qu’une cinquantaine de minutes après l’alerte que les sapeurs-pompiers ont réussi à rallier les lieux. Tant bien que mal, ils réussissent avec les jeunes volontaires à maîtriser et éteindre les flammes. Aucune perte en vie humaine mais des pertes matérielles importantes. Cinq boutiques atteintes dont deux plus touchées

« Des magasins de stock contenant des frigos et des produits cosmétiques ont été consumés. Pour le moment, on ne peut pas estimer les dégâts mais c’est des centaines de millions qui sont partis en fumée comme ça », dit le responsable du centre, attristé.

Interrogé sur l’origine du feu, Abdoul Hamid Diallo dit suspecter un court-circuit.

Maciré Camara 

628 112 098

 

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.