Le chanteur Bras cassé très amer : ‘’arrêtez de nous tromper en envoyant notre argent en Europe’’

Print Friendly, PDF & Email

Après le décès du griot cybernétique Mory Kanté des suites de maladie à Conakry, ils sont nombreux des artistes guinéens à s’interroger sur l’apport des autorités du pays à celui qui a vanté la culture guinéenne voire africaine aux quatre coins de la planète, de son vivant.

Dans une vidéo live sur sa page Facebook, le chanteur Abdoulaye Sawpith Camara, connu sous le nom de ‘’Bras cassé’’, ami fidèle du défunt Mory Kanté, s’est indigné du manque d’attention sur les anciennes gloires du pays par les autorités. Décryptage…

« En Guinée, tout ce que les anciens artistes et footballeurs ont fait pour ce pays, ils ont fait pour eux. Les malinkés ont dit : ‘’On ne reconnaît pas les bienfaits d’une personne sauf à sa mort’’. Tous ceux qui sont morts dans ce pays, à commencer par Fodé Conté, Kandia (Sory Kandia Kouyaté ndlr), Kadé Diawara, Bakary Cissoko jusqu’à Mory Kanté, qu’est qui est fait pour eux ? Qu’est-ce que vous avez fait pour ces artistes ? Et pourtant, l’artiste guinéen est plus talentueux que les artistes des autres pays de l’Afrique. Vous êtes en train de nous tromper. Quand un artiste décède, ils envoient 5 millions aux funérailles. Mory Kanté s’est battu seul en acceptant toutes les souffrances. De la Guinée, au Mali, la Côte d’ivoire, la France, est-ce que vous l’avez aidé ? A-t-il été responsable de quelque chose dans ce pays ? L’école qu’il est en train de construire, vous l’avez aidé ? Ses 14 enfants-là, seul Dieu va les aider, pas les dirigeants guinéens. Arrêtez de nous mentir. Dans une semaine, je vais tout révéler depuis le temps de Sékou Touré jusqu’à nos jours.

Certes, je suis plus âgé que Mory Kanté, il y a un an entre nous, mais je l’ai connu à Paris.  Je suis allé avec Babadjan chez Mory. Est-ce qu’on parle même de ce dernier aujourd’hui ? Les footballeurs qui sont décédés ou malades, qu’est-ce qui est fait pour eux ? Arrêtez de nous tromper en envoyant notre argent en Europe. Et pourtant on vous a aidés pour que vous nous aidiez aussi.

Regardez la route de Forécariah, les trois Premiers ministres qui sont passés ont fait quoi ? Ils n’aiment pas leur localité. Le Guinéen n’aime pas sa localité. Dans une semaine, je vais dévoiler beaucoup de secrets ».

Décryptage : Mohamed Cissé

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.